Le Matcha, qu’est ce que c’est que ça ?

Pour mon Défi #10, je vous propose de découvrir des utilisations inédites du thé Matcha en cuisine.

Pour en connaitre un peu plus sur le Matcha, j’ai invité sur le blog, des spécialistes du thé « Les Filles du Thé« , pour nous expliquer comment choisir, déguster et cuisiner le Thé Matcha.

Le Matcha …. A l’origine…

Le Matcha, c’est le Thé de la Cérémonie japonaise (Cha No Yu). Il est fabriqué à partir du Tencha utilisé aussi pour la production d’un autre thé japonais, le Gyokuro.

Pour obtenir un matcha, le Tencha sera broyé afin d’obtenir une poudre très fine d’une couleur vert jade.

crédit photo Les Filles du Thé

Cela signifie que lorsque nous buvons un Matcha ou lorsque nous réalisons une préparation à base de cette magnifique poudre verte, c’est comme si nous ingérions la feuille de thé entièrement.

Contrairement à tous les autres thés, le matcha n’est pas un thé infusé, mais battu. De ce fait, le matcha est considéré comme un thé très tonique et puissant.

Le Matcha est considéré comme un super aliment, les samouraïs l’utilisaient comme médicament. Sa richesse en catéchine (antioxydant) ferait de lui, un sérieux renfort pour notre système immunitaire et nous aiderait à lutter contre le cholestérol.

Les japonais le voient un peu comme leur « chirurgien esthétique » pour son action contre le vieillissement de la peau et notamment contre l’apparition des rides !

Attention toutefois, le Matcha est très riche en vitamines A, C et E, une consommation quotidienne pourrait provoquer un surdosage. Le surdosage en vitamine A, selon le figaro.fr santé, se traduirait par des nausées et vomissements dus à une accumulation toxique dans le foie, des douleurs osseuses et des troubles neurologiques.  Le surdosage en vitamine E, très rare, se caractériserait par des entérocolites ulcéro-nécrosantes, (atteinte de la paroi interne du colon), pas de cas de surdosage en vitamine C, notre corps régule !

Aujourd’hui, pour faire face une demande accrue du monde entier, le matcha, n’est pas toujours issu du Tencha. C’est pour cette raison aussi que nous trouvons des qualités très différentes de Matcha…

Déguster un Matcha…

La dégustation du Matcha se réalise de manière très particulière et selon un rituel très codifié. Le Matcha se boit immédiatement après un mets très sucré, pour préparer notre palais à l’amertume de ce thé battu dont les saveurs pourraient surprendre.

crédit photo Leankr

A l’image des Thés Verts Japonais, le Matcha développera des notes végétales et iodées. On retrouvera le gout de légumes verts comme l’épinard, le cresson ou encore l’oseille, mais aussi celui de l’algue.

crédit photos kkolosov
crédit photo Healthybacon

Il s’accordera parfaitement avec un dessert à base de poudre d’amandes (amarettis au thé Matcha par exemple)  et pourquoi pas le boire avec les lunettes à la confiture !

Le Matcha,  comment s’y retrouver dans les différentes qualités ?

A déguster comme à pâtisser, le Matcha se trouve aujourd’hui dans toutes les boutiques de Thé et dans toutes les qualités.  Du bio au non bio, en passant par toutes les couleurs et toutes les saveurs, le matcha peut nous épater surtout en terme de prix. Car s’il peut nous surprendre au gout, c’est notre porte-monnaie qui peut l’être aussi. D’une dizaine d’euros pour 40g d’un matcha culinaire bio, les matchas d’exception peuvent atteindre les 75€ les 20g.

Pas toujours simple de s’y retrouver dans les qualités et les prix annoncés… notamment lorsque le paquet est fermé !

crédit photo Les Filles du Thé

Aux extrémités des Matchas culinaires bien différents en terme de qualité (observez bien la couleur) Au centre, 2 matchas à déguster de bonne qualité.

 

Le Matcha en cuisine pour saupoudrer, intégrer ou colorer vos plats …

Le Matcha inonde les cuisines du monde entier et notamment françaises. Apprécié par de nombreux chefs, il en est même devenu la star de leur cuisine. Pour Anne Sophie Pic avec, entre autre, ses berlingots chèvre cresson et matcha, pour Thierry Marx dans son best of où l’on retrouve dans recettes avec le Matcha. Un salon spécialement dédié au matcha a même ouvert ses portes à Paris : UMAMI matcha café

Le Matcha pourra en saupoudrage, aromatiser une vinaigrette, parfumer un sel, verdir une gaufre, accommoder  un poisson.

Le Matcha se mêle très facilement dans les préparations sucrées comme salées. Il teintera les plats d’un vert plus ou moins prononcé selon la quantité intégrée.

Pour conserver toutes ses propriétés aromatiques et chromatiques, une température n’excédant pas 80 à 90 °C est vivement conseillée.

Quelques conseils des Filles du Thé !

Si vous souhaitez cuisiner choisissez un Matcha culinaire qui ne dépassera pas les 15€ pour 40g. Avec une belle couleur verte si possible.

Pour les Matchas à déguster, choisissez-les conditionnés en petites boites hermétiques qui lui garantissent une qualité en restant à l’abri de l’air et de la lumière.

Conservez votre matcha au réfrigérateur et surtout, refermez bien votre boite ou votre sachet, afin qu’il ne s’imprègne pas des odeurs de votre réfrigérateur.

Si vous voulez en savoir plus, retrouvez la fiche descriptive du matcha sur le blog des Filles du Thé  ainsi qu’une petite recette signée les Filles du Thé : Le Matchocolat

 

Prêt, 1,2,3 Dégustez ! et Porthé(z) vous bien !

Cet article est écrit par  Les Filles du Thé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *