Réussir facilement ses graines germées

Tout ce que vous rêvez de savoir pour faire germer des graines !  Avec le résumé de ce livre et mes expériences, démarrez la germination sereinement !

Pour mon Défi #9, je vais vous faire part de toutes mes expériences de germination et vous donner des recettes utilisant les graines germées. Pour passer à la vitesse supérieure et mieux comprendre le mécanisme, la technique et les bienfaits des graines germées, j’ai lu un livre très complet de plus de 200 pages qui m’a été offert par Natura Sense.

Il s’agit du livre « Les graines germées de A à Z » de Carole Dugoud Chavanne, dont voici une synthèse, avant de passer à la pratique dans les prochaines semaines.

les_graines_germees

J’avais déjà 2 petits livres traitant des graines germées mais celui-ci est vraiment très documenté et détaillé et donne tous les tuyaux pour la culture intensive de graines ! Pour la suite du défi, je vous montrerai ma culture ménagère qui peut être faite facilement dans une cuisine ou une salle de bains.

J’ai fait toutes les photos de ce billet avec mes propres germinations, dans ma cuisine !

En suivant les simples recommandations qui vont suivre, en quelques minutes par jour et 3 à 7 jours, vous aurez un bocal de graines germées.

réussir ses graines germées

Pourquoi faire soi-même des graines germées ?

 

C’est facile et ludique !

En quelques minutes par jour et avec un simple bocal avec un couvercle à trou, on peut faire germer ses graines. Une cuillère à soupe d’alfafa rempli un volume de 0,75 litre en 6 jours !

En germant soi-même, on contrôle la fraicheur, l’eau et la qualité des graines.

Pas besoin de jardin, ni de subir les aléas de la météo, on peut germer n’importe où !

Il faut diversifier la consommation des graines germées pour profiter au mieux de tous les nutriments disponibles et ne pas permettre à notre organisme de s’habituer à une seule …

Vous voulez être prévenu  des fiches pratiques à venir (alfafa, lentille, amande, radis, fénugrec, chou rouge, cresson, fenouil, roquette, quinoa, trèfle, haricot mungo, petit épeautre, etc.) ?   Inscrivez-vous ici  pour recevoir ma newsletter hebdomadaire ! Et vous recevrez en prime mon manuel "Astuces et savoir faire en cuisine"

 

C’est bon au goût et pour la santé !

La valeur nutritive des pousses est de 10 à 57 fois plus élevée que celle des fruits et légumes. Les vitamines sont centuplées (de 10 à 10 000 fois)

Les graines germées sont riches en enzymes qui facilitent leur digestion et celle des aliments consommées ensemble.

Les céréales sont mieux tolérées une fois germées, par les organismes délicats. Le blé germé ne contient plus que 1% de gluten.

Dans l’enveloppe des graines, se trouvent des enzymes inhibitrices de la croissance du germe, pouvant causer des désagréments digestifs. C’est la raison pour laquelle les anciens savaient les éliminer en trempant et en rinçant les céréales et les légumineuses et en les faisant pré germer …Je l’ai compris récemment. Ce n’est pas du temps perdu de rincer et de faire pré germer les lentilles par exemple !

Les calories sont faibles et l’index glycémique, bas.

Il faut diversifier la consommation des graines germées pour profiter au mieux de tous les nutriments disponibles et ne pas permettre à notre organisme de s’habituer à une seule …

réussir ses graines germées

C’est économique et très décoratif !

Les germinations s’associent facilement à tous les plats. Chaque graine a un goût propre. Elles apportent un côté festif et ludique à mes plats et j’en abuse pour mes photos culinaires !

millefeuille 3 purées

Il faut peu de graines pour remplir un bocal et cela revient beaucoup moins cher de faire germer ses graines soi-même que de les acheter toutes prêtes.

Comment choisir les graines pour consommer des graines germées et comment les conserver ?

Choisir les graines

La qualité de la graine est importante. Si elle est à demi morte, le rendement sera faible et vous risquez d’être découragés !

Pour commencer la germination, achetez des graines provenant de fournisseurs spécialisés dans les graines germées. Evitez les graines non bio.

Chaque graine a un degré différent de pouvoir de germination (qui varie de 60 à 100%). Par exemple, la luzerne (Alfafa) a un coefficient de 95 à 100 % et c’est la plus facile à faire germer. Le fenouil et le brocoli germent entre 60 et 80 %. Le coefficient de germination est à son maximum pendant 1 an après la récolte puis il diminue lentement. Le cresson peut perdre sa faculté e germination après 24 mois et c’est pourquoi les lots ont des dates de péremption.

La palette des goûts des graines est très vaste. La majorité des graines sont bonnes sauf celles de tomates, d’aubergines, de rhubarbe et d’autres plantes à feuilles toxiques. Je vous conseille de commencer par l’Alfafa qui fait l’unanimité car n’a pas un goût très marqué, puis d’essayer différentes autres graines.

Les graines ne germent pas toutes à la même vitesse, dans un même lot.

réussir ses graines germées

Conserver les graines

Les graines se conservent à l’abri de l’air, de la lumière et de l’humidité. Mettez-les dans des récipients hermétiques, en verre de préférence (ou dans leur paquet d’origine s’il est bien hermétique)

Le réfrigérateur n’est pas recommandé, un endroit frais suffit.

Dans de bonnes conditions de stockage, la graine sommeille et la réhydratation pourra la sortir du sommeil.

Certaines graines germées ne sont pas comestibles : les pousses et feuilles de tomate, poivron, aubergines et rhubarbes sont toxiques. Les haricots secs germés doivent être consommés cuits sauf les haricots azukis et mungo.

 

Le processus de germination des graines germées

La dormance des graines

La dormance est le mécanisme qui permet la germination des graines, uniquement quand toutes les conditions sont favorables à la survie des plantules.

Les substances inhibitrices toxiques, présentes dans l’enveloppe, immobilisent les enzymes de croissance du germe.

 

La germination

C’est le passage de la graine à jeune plante. La réhydratation est la phase de pré germination. En 24 heures, les substances inhibitrices des enzymes de croissance sont désactivées et cela permet la croissance du germe.

Ces enzymes sont néfastes pour la santé, le premier rinçage est dont très important.

C’est pourquoi il faut rincer abondement les graines après le trempage.  Il ne faut donc pas se contenter de vider l’eau en surplus lors du trempage. Ce que je faisais parfois quand j’étais pressée (mais c’était avant – quand je n’étais pas aussi documentée !)

réussir ses graines germées

Les éléments importants pour la germination

Pour germer, la graine a besoin de chaleur, d’eau et d’oxygène.

La température

Certaines graines nécessitent un passage préalable au frigo pendant 12 à 24 heures, pour faciliter la germination (par exemple fenouil, ail, oignon, poireau, persil, tournesol, betterave).

Les germoirs favorisent le micro climat tiède et humide qui démarre la germination.

S’il fait chaud, les pousses ont besoin d’être rafraichies plus souvent et à l’inverse s’il fait froid, elles ont besoin de chaleur. Lors de la canicule, l’été dernier, je n’ai pas réussi à faire germer, peut-être aurais-je du faire des rinçages à l’eau fraiche plus fréquents.

 L’eau

Le temps de trempage et la température de l’eau sont différents en fonction des graines. Je vous montrerai les étapes avec tous les détails de la germination pour quelques graines, dans les jours et semaines à venir.

Le trempage et le dernier rinçage devraient se faire avec de l’eau de qualité (eau filtrée par exemple). Pour les rinçages qui demandent plus d’eau, ce n’est pas indispensable et l’eau du robinet convient. J’avoue que j’utilise l’eau du robinet pour faire germer mes graines, pour l’instant avant d’avoir un système de filtration valable.

La lumière

La graine n’a pas besoin de lumière pour germer mais elle est indispensable pour la croissance de la pousse. Toutes les pousses sont blanches au 1er stade (la chlorophylle est absente). Au 2ème stade, la pousse verdit légèrement. Au 3ème stade, la pousse est plus longue et devient verte (présence de chlorophylle).

On peut mettre les germoirs dans l’obscurité les 2-3 premiers jours (dans une armoire ou sous un torchon). Ensuite, il faut veiller à une bonne circulation de l’air autour des germoirs (donc enlever du placard).Je ne le fais pas, je fais tremper les graines la nuit et ensuite je laisse les germoirs dans la cuisine. 

Il faut éviter absolument le soleil direct durant toute la germination.

 

Les différentes graines germées et les germoirs

Classification des graines germées

Avec ou sans chlorophylles

Graines germées sans chlorophylle. Ce sont les céréales avec ou sans gluten (avoine, blé, épeautre, riz etc.), pseudo céréales (amarante, quinoa, etc.)  et les légumineuses  (haricot mungo, lentilles, fenugrec). Elles sont comestibles dès le deuxième ou 3ème jour.

Jeunes pousses avec chlorophylle. Ce sont certaines légumineuses (alfafa, trèfle), les légumes (choux, brocolis, betterave, roquette, etc.), les herbes aromatiques basilic, fenouil, coriandre, moutarde, cresson, etc.)

réussir ses graines germées

Longues herbes très riches en chlorophylle. Elles sont obtenues à partir de céréales ou légumineuses germées de 5 à 8 jours et se consomment principalement en jus. Je n’en parlerais pas beaucoup car je n’ai pas le matériel nécessaire.

Avec mucilage ou pas

Certaines graines, au contact de l’eau, développent rapidement, une substance gélatineuse : c’est le mucilage. Ces graines « mucilagineuse » ne peuvent germer que dans des coupelles (ou sur des formes en terre cuite). Il ne faut pas utiliser de germoir bocal (voir plus loin le choix du germoir). Le mucilage bouche les trous du bocal et l’entrée d’air n’est plus possible.

réussir ses graines germées

Comme beaucoup de novices dans la germination, j’ai essayé de faire germer des graines mucilagineuses (c’était des graines de moutarde) dans un bocal et ce fut une catastrophe. Les graines ont terminé dans un pot sur la terrasse et ont données des plants de moutarde !

 

Quels germoirs utiliser ?

Je vous parlerai surtout des modèles économiques et prenant peu de place

  • Bocal en verre avec couvercle perforé (mon préféré). Il en existe de plusieurs tailles et de plusieurs marques. C’est le moins cher, le plus facile à se procurer et le plus simple à utiliser. Il coute moins de 10 euros

réussir ses graines germées

On peut très bien utiliser un pot en verre recouvert par une mousseline ou une gaze (non traitée) et un élastique.

réussir ses graines germées

  • Germoirs à étage. Cela permet de superposer plusieurs plateaux avec des graines différentes. Je n’aime pas l’utiliser, je ne le trouve pas pratique et mes graines germent moins bien dans ce germoir (le modèle n’est pas très haut de gamme, c’est peut être la raison !)

réussir ses graines germées

  • Coupelle en céramique. C’est un récipient sur lequel se pose une grille à petits trous. Ce modèle est indispensable pour les graines mucilagineuses

réussir ses graines germées

  • Il existe des germoirs électriques à arrosage automatique de grande capacité (et aussi plus encombrants dans une cuisine !)
  • Pour le quinoa une simple passoire à petits trous est parfaite

réussir ses graines germées

Les techniques de base pour réussir ses graines germées 

Quantité de graines 

Selon les graines, il faut adapter la quantité de graines sèches au germoir. Par exemple, une cuillère à soupe bombée d’alfafa est suffisante pour un bocal de 750 ml. La première fois que j’ai fait germer de l’Alfafa, une cuillère à soupe m’a paru si peu pour un grand bocal, que j’en ai mis 3 ! Et le bocal est rapidement devenu trop petit . C’est l’erreur des débutant !

réussir ses graines germées

Trempage 

Il diffère selon les graines, de 1 h à une nuit. Pour les mucilagineuses, 1 h suffit.

Lors de mes débuts, je faisais tremper systématiquement une nuit. Je m’explique maintenant certains « ratés » !

Le trempage se fait, selon les graines, à l’eau froide, tiède ou chaude (50°).

J’ai découvert un truc pour gagner du temps, dans ce livre, mais pas encore utilisé.  Mettez les graines avec le volume d’eau qui leur correspond. Dès qu’elles auront absorbé toute l’eau, elles rentrent en contact avec l’air et le processus de germination commence. Rincez dès que vous pouvez.

réussir ses graines germées

Choix du germoir :

Le germoir dépend de la graine et de la place que vous avez. Je vous conseille vraiment de commencer par un germoir à bocal. C’est ce que j’ai fait avec 1 puis 2 puis 4 bocaux ! J’utilise aussi maintenant, des grands bocaux en verre (750 ml) recouvert d’une gaze.

Les graines mucilagineuses sont plus délicates, il faut absolument une coupelle de germination.

réussir ses graines germées

Rinçage et aération :

L’art de la germination réside dans la quantité d’eau et d’air dans les justes proportions.

Les premiers rinçages sont importants pour éliminer les enzymes inhibitrices, les impuretés, les éventuels pesticides et les colorations pigmentaires. Rincer sert à réhydrater et rafraichir ainsi qu’à décoller les jeunes pousses qui s’agglutinent entre elles. Pour rincer, remplir le bocal d’eau et faire un mouvement rotatif doux pour décoller les graines. Rincer ainsi jusqu’à ce que l’eau soit claire, les premiers jours. Je rempli en général 3 fois de suite le bocal à ras bords, les 1ers jours.

Ensuite une ou 2 fois suffisent. Les gestes doivent être délicats pour ne pas briser les germes. A chaque rinçage, j’en profite pour éliminer les coques vides qui se retrouvent à la surface.

Après le rinçage, égoutter complètement pour ne pas laisser d’eau stagnante. Ensuite incliner le bocal à 45 ° en s’assurant que des graines ne bouchent pas le couvercle pour bien laisser l’air pénétrer. Et étaler les graines sur les parois du bocal.

réussir ses graines germées

Je pose mon bocal recouvert de gaze à l’horizontale, en étalant bien les graines à l’intérieur du bocal.

En fonction des graines et de la température ambiante, il faudra 1 à 4 rinçages par jour. Il faut bien veiller à vider le trop plein d’eau et éviter de laisser le fond du bocal gorgé d’eau. Nous verrons ceci plus en détail avec les exemples.

L’aération est aussi importante que le rinçage. Au démarrage de la germination, les graines se collent et l’air circule mal. Il faut donc les remuer doucement à chaque rinçage, pour les décoller.

La température idéale se situe entre 19 et 23-24° sauf pour les crucifères (choux), de 16 à 20°.

En été, il faut augmenter le nombre de rinçages (à l‘eau froide). Quand il fait très chaud, j’arrête la germination !

Eviter absolument le soleil direct durant toute la germination. Il élève la température à l’intérieur du germoir et provoque la fermentation.

 

Récolte

Avant la récolte, on enlève les coques vides. Soit en faisant déborder l’eau au-dessus du bocal, en maintenant les pousses d’une main. Soit en les plongeant dans un bol d’eau et en les secouant légèrement, soit dans une essoreuse à salade à l’inverse de l’ordinaire (les graines germées dans le bac, et le panier au-dessus. En versant l’eau sur les graines au-dessus du panier, les coques vides remontent à la surface. Mon panier a des gros trous donc n’est pas très adapté !

Avant la récolte, essorer délicatement les pousses.

réussir ses graines germées

Conservation

Les pousses se conservent 5 à 7 jours au frigo entre 4 et 7°.

Les pousses se conservent mieux dans un récipient dur. Je les conserve toujours dans un pot en verre (confiture, petit ou grand modèle). Il est conseillé de tourner le récipient pour que l’humidité qui se forme au fond, s’écoule dans l’autre sens. Je rince mes graines stockées, tous les 2-3 jours en les égouttant bien à chaque fois.

 

Comment utiliser les graines germées en cuisine ?

Laissez parler votre imagination ! Les graines germées se marient avec tous les plats. Privilégiez les utilisations crues par préserver toutes leurs qualités nutritionnelles (ou une courte cuisson à basse température).

Pour agrémenter une salade, un houmous ou une tapenade, avec un oeuf à la coque ou une omelette, en décoration des purées de légumes, en accompagnement des viandes, tout est possible. Les graines germées de radis noir ou radis rose (plus doux) sont extras pour un apéritif sain et diététique !

En résumé

La délicatesse est nécessaire à chaque étape pour obtenir des pousses entières et croquantes qui se conservent bien car une pousse cassée meurt.  Je vous donne volontairement un maximum de détails pour réussir vos germinations à la perfection. Le plus important à respecter : les graines doivent être toujours humides mais pas noyées et l’air doit circuler.  La majorité des graines germent très facilement et c’est un jeu d’enfant. Vous pourrez d’ailleurs associer vos enfants aux étapes de la germination, ils seront encore plus motivés pour en consommer !

réussir ses graines germées

Un article spécial est dédié aux graines suivantes :

Première graine, l’incontournable Alfafa !

Une autre graine facile à faire germer : la Lentille

Dans la famille des oléagineux : l’Amande

La famille des Radis: daïkon, rose, pourpre et radis noir

Le Quinoa germé pour des qualités nutritives encore plus exceptionnelles

Le Fénugrec au gout de curry

La Cressonnette et la germination en coupelle

Le Fenouil et son gout anisé

Le Petit Epeautre de Haute Provence ou le caviar des céréales

Le Haricot Mungo (communément appelé pousse de Soja)

La Roquette germée en mélange 

La Roquette seule dans une coupelle de germination 

Le Pois vert

Le Chou rouge et mes difficultés pour le réussir

Encore à venir :  peut être la Betterave qui me résiste encore et d’autres graines selon mon inspiration !

 

 

Suivez mon Défi #9 sur le blog et sur ma page Facebook 123degustez pour les autres fiches à venir !

 

N’hésitez pas à faire des commentaires pour faire part de votre expérience ou poser des questions.

oeuf petit déjeuner idéal

A bientôt pour la suite !

Pour recevoir la suite des mes aventures avec les graines germées et mon e-book en cadeau, renseignez vos coordonnées juste en dessous !

31 commentaires sur “Réussir facilement ses graines germées

    1. Bonsoir Myriam, merci ! Dans les semaines à venir, mes astuces et photos pour une dizaine de graines à germer. La première, l’Alfafa est déjà en ligne ! A bientôt

  1. Merci pour tous ces précieux conseils qui donne envie de se mettre aux graines germées.
    Je vais franchir le cap et m’aider des conseils de ton blog !

    1. Bonjour Sophie, tu verras comme c’est génial de faire germer ses graines. Et c’est très ludique pour les enfants. Merci et à bientôt.

    1. Bonjour Delphine, je suis ravie de te donner envie de faire tes germinations . Tu verras c’est vraiment génial ! Bises et  bientôt.

  2. Bonjour Valérie,
    Je viens de me mettre aux graines germées mais je suis débutante : pour le moment fenugrec, alfalfa et mélange alfalfa/fenouil/radis. Je suis donc très intéressée pour vous suivre ainsi que recevoir si possible votre ebook (la page pour le télécharger sur le site ne fonctionne pas).
    Et surtout bravo pour tous vos articles que je découvre, ils sont très détaillés et les photos sont superbes !

    1. Bonjour Christine,
      Merci beaucoup, je suis ravie que mon blog vous plaise.
      Je suis étonnée que vous ayez un soucis avec l’ebook. Il suffit de renseigner votre prénom et votre adresse mail. Puis vous recevrez un lien pour télécharger l’e-book.
      Belle soirée et à bientôt

  3. NB : je vous cite (citant l’auteur du livre que vous recommandez) :
    Mettez les graines avec le volume d’eau qui leur correspond. Dès qu’elles auront absorbé toute l’eau, elles rentrent en contact avec l’air et le processus de germination commence. Rincez dès que vous pouvez.
    — Oui mais dans ce cas, l’extraction par osmose de l’acide phytique et autres inhibiteurs ne se fera pas correctement, je pense…

    1. Bonsoir Ambroise,
      Merci pour votre remarque. C’est vrai qu’il faut impérativement rincer les graines. Mais si on les rince quelques heures après l’absorption de l’eau, ce n’est pas grave.
      Le mieux est de les rincer avant de commencer la germination. Mais ce n’est pas toujours possible avec les emploi du temps chargés !
      Belle soirée et à bientôt

  4. PS :
    Cela fait de longues années que je pratique la germination de la plupart des graines comestibles .
    Par ailleurs, j’ai longtemps connu les crampes récurrentes – certaines nuits, à hurler de douleur, et quasi-systématiquement lors d’exercices d’étirement, ou séances de natation. Un jour j’ai émis l’hypothèse que l’absorption de magnésium serait facilitée en ajoutant du chlorure de magnésium à l’eau de trempage des graines à germer.
    Et cela a marché ; croyez-moi ou non, mais la rémission s’est faite du jour au lendemain : fini les crampes, et depuis plusieurs années (à part quelques accès occasionnels, toujours dus à un effort inhabituel, et effectué sans échauffement).
    Il va sans dire que j’ai continué depuis, passant du MgCl2 (devenu difficile à se procurer en pharmacie) au NIGARI – extrait marin naturel qui, sauf erreur, contient d’autres minéraux. J’ai étendu la pratique à toute mes eaux de trempages (plus seulement aux graines cultivées pour leurs jets) : lentilles, fèves, pois-chiches, céréales, quinoa, amandes etc.
    (mon dosage : environ une demi-cuillerée à café de nigari ajoutée à l’eau – non chlorée – du trempage, pour une à quatre poignées de graines.
    On me dira (on m’a dit) : « oui, mais moi je ne souffre pas de crampes…».
    D’accord, mais l’absence de symptômes impressionnants n’est pas pour autant un gage que l’on soit exempt de carences (ah, jeunesse ! =:o). Ce témoignage suggère juste une manière de se supplémenter en magnésium. Il serait intéressant de reproduire l’expérience pour en vérifier la validité, voire de l’étendre à d’autres minéraux.
    À toute personne qui me lit, merci de me tenir informé de vos observations.

    1. Bonsoir Ambroise,
      C’est intéressant en effet !
      Je vais creuser la question (cela risque de prendre du temps car bien occupée en ce moment !)
      Et je suis impatiente de lire les retour des lecteurs sur cette question.
      Merci et belle soirée

  5. Merci Valérie, pour tous vos conseils, je fais germer les graines Alfalfa-Trèfle-radis depuis peux, première expérience réussie et c’ est génial, super bon j en mange 2 fois par jour en grande quantité et au bout d’ un mois je me sens en plaine forme, je suis étonnée, a ce sujet combien je peux en consommer par jour ?
    cordialement Martine

    1. Bonjour Martine,
      Je suis ravie que vous vous régaliez avec les graines germées.
      Il n’est pas préconisé d’en manger de trop grosses quantités quand même car elles sont concentrées, mais cela dépend des organismes (30 à 40 grammes par jour maximum).
      Mieux vaut à mon avis les consommer le matin au petit déjeuner. J’en consomme 2 cuillères à soupe en moyenne le matin avec de l’huile de cameline ou de l’huile de lin.
      Belle journée et à bientôt

  6. Merci a vous ,
    J ai fait germer des graines depuis peu et c’est excellent, et aujourd’hui je viens de faire du pain complet, j’ ai trouvé une recette super facile (Hervé cuisine, comment faire du pain complet riche en fibres:
    recette santé maison) avec mon robot bien sur, avec mes mains je l’ ai loupée !
    Je vais aller revoir vos recettes et les imprimer, c’ est très agréable d apprendre, ça motive.
    Bonne soirée a bientôt Martine

    1. Bonsoir Martine,
      Merci pour ce retour et cette recette. C’est vrai que ce pain a l’air très bon. Cependant, je reste une inconditionnelle de mon pain au petit épeautre. Quand on l’a essayé, c’est dur de faire un autre pain !
      Belle soirée et à bientôt

  7. Valérie,
    le rinçage est une donnée importante à faire absolument car des cas de gastro ont été recensés à cause de graines germées, donc il faut prendre le temps !
    C’est vrai que les enfants adorent voir germer et pousser…dans la cuisine !

    Marie

    1. Bonsoir Marie,
      C’est vrai que le rinçage est très important. Peut être faut il que j’insiste d’avantage dans mon article.
      Moi aussi, comme les enfants, j’adore voir germer et pousser dans ma cuisine ! C’est toujours un émerveillement.
      A bientôt

  8. Merci pour cet extraordinaire dossier ! Du coup, je vais recommencer des petites germinations sérieuses, au lieu de mes bidouillages sur coton humide … bien amusantes cependant.

  9. Bonjour, j’ai deux sachets de graines â germer dont la date est légèrement dépassée. Est ce important ou seule compte la capacité de ces graines à germer .? Autrement dit, si elles poussent, c’est qu’ ‘elles sont bonnes ?

    1. Bonjour,
      La date n’est pas importante en soi. C’est une indication.
      Cela m’arrive aussi et je mets les graines à germer. Au pire, une partie ne germera pas !
      Et celles qui poussent seront bonnes oui.
      A bientôt

  10. Bonjour, Je commence à faire germer des graines. À la fin de la germination, mes germes ont souvent comme de petit poils le long de la pousse. Est-ce normal?

    Je vous remercie,
    Marie-Christine

    1. Bonsoir,
      Si ce sont des poils ressemblants à des racines, c’est normal pour certaines graines.
      Si cela ressemble à un duvet, (ça arrive souvent pour le radis par exemple), il faut bien rincer pour humidifier la pousse. Le duvet partira lors du rinçage.
      Quel graine est concernée svp ?
      A bientôt

  11. Bonjour,
    J’ai déjà fait germer des graines à plusieurs reprises, de toutes sortes, parfois avec de bons résultats, parfois avec des résultats mitigés… C’est très bon mais je pense qu’il me manque un peu de “technique” !… et ce serait sympa d’avoir ce guide complet de Carole Dougoud
    Merci pour le partage

    1. Bonsoir,
      Ce livre est effectivement très intéressant. Je n’ai pas encore exploré toutes les graines à germer et je fais germer souvent les mêmes (toujours avec succès !).
      Pour quelles graines pensez-vous manquer de technique ?
      Belle soirée et à bientôt

      1. Bonjour,
        Et bien, parfois les graines sont un peu “gluantes”, d’autres fois elles ont germé un peu trop longtemps et développent des radicelles ou ont un goût de “fermentation”. Il y a longtemps que que n’en ai plus fait germer et je ne me souviens plus de celles qui posent problème. Il me reste encore : fénugrec, soja vert, alfalfa, chanvre, seigle, blé et orge.
        Bref, je crois sincèrement que ce guide pourrait m’aider ^_^
        Belle semaine à vous et à bientôt

        1. Bonjour Evie,
          Si les graines sont gluantes, ce seraient peut être des graines à mucilage ? Celles-ci doivent germer dans une coupelle et non dans un bocal.
          Celles que vous avez devraient germer facilement si elles ne sont pas trop vieilles.
          Belle journée et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *