.

Pâte de coing façon portugaise

pâte de coing façon portugaise

Voici une nouvelle recette de pâte de coing, à la façon portugaise. Celle-ci a l’avantage de ne pas gicler dans toute la cuisine pendant la cuisson. Certes, la cuisson est longue. Mais elle se mène facilement en tournant de temps en temps tout en faisant autre chose (comme de téléphoner aux copines).  Avantage non négligeable par rapport à ma première recette de pâte de coing maison qu’il ne faut pas lâcher une seconde sous peine d’éclaboussures partout dans la cuisine.

Cette pâte de coing a une saveur et une consistance incroyable. Peu sucrée, on a l’impression de manger du coing – et pas un truc sucré gélatineux.

Car la pâte de coing, c’est comme la quenelle ou le macaron. Cela va du meilleur au pire. Pour ma part, je n’ai jamais aimé la pâte de coing toute lisse, très sucrée et enrobée dans du sucre cristallisé. 

C’est mon voisin portugais, C. qui m’a appris cette façon de faire et je n’utilise plus que cette méthode dorénavant. 

Lisez bien les astuces avant de vous lancer ! 

Difficulté   1,5 / 5

Préparation   30 minutes

Cuisson 1 heure environ à la casserole

Recette pâte de coing façon portugaise

Ingrédients :  pour 1 kilo de pâte de coing environ 

2,2 kilos de coings – 1,2 kilos épluchés

600 g de sucre blond bio (la moitié du poids des coings épluchés) 

1 jus de citron (36 g – 3% du poids des coings épluchés pour les puristes)

120 g d’eau filtrée (10% du poids des coings épluchés)

Progression :

  • Laver les coings. Les couper de part et d’autre du trognon en évitant la partie dure
pâte de coing façon portugaise
  • Recouper en bandes de 1 à 2 cm. Enlever la peau sur chaque lanière 
pâte de coing façon portugaise
  • Racler les trognons avec un couteau bien aiguisé
pâte de coing façon portugaise
  • Laver les morceaux de coings si besoin (nécessaire s’ils sont véreux)
  • Recouper en petits morceaux de 1 cm environ
  • Peser les coings. Les verser dans une grande marmite.
  • Ajouter la moitié du poids des coings en sucre, 3% de jus de citron et 10% en eau 
pâte de coing façon portugaise
  • Mélanger et laisser cuire à feu moyen en remuant de temps en temps pendant une heure environ
  • Quand le coing devient tendre, l’écraser au presse purée
  • Quand la pâte se décolle de la paroi de la casserole, la pâte de coings est prête à être moulée
pâte de coing façon portugaise
  • Huiler un plat rectangulaire. Verser la pâte de coings et bien égaliser la surface
pâte de coing façon portugaise
  • Le lendemain, démouler sur un papier cuisson. Retourner la pâte de coings au bout de quelques heures quand elle est sèche. Si besoin, laisser sécher plus longtemps en retournant régulièrement 
pâte de coing façon portugaise
  • Conserver au frais, emballé hermétiquement dans du film étirable

Prêt ? 1,2,3…Dégustez…… la pâte de coings façon portugaise, seule ou avec un fromage de chèvre ! 

Astuces pour réussir la pâte de coings façon portugaise

Les coings : choisissez des fruits bien mûrs et les plus gros possible, l’épluchage sera plus rapide. S’ils sont petits et véreux comme c’est souvent le cas, la préparation sera plus longue. 

Le degré de maturité des coings influe sur le temps de cuisson et la couleur de la pâte de coing. J’ai remarqué que la couleur et la consistance des pâtes de coings réalisées selon la même recette pouvait varier. C’est aussi ce qui fait le charme de la pâte de coings maison. 

La préparation des coings : bien plus facile de découper autour du trognon que de couper les coings en 4. J’ai pendant longtemps sous-traité la découpe des coings et n’avais pas découvert cette façon de faire. Donc, découper sur 4 côtés autour du trognon puis racler un peu pour ne pas laisser trop de chair. J’ai ensuite cuit les trognons à la vapeur pendant 15 minutes pour grignoter ensuite ce qui restait autour et ne rien perdre.  

Le sucre :  je réduis volontairement la quantité de sucre dans toutes mes confitures et pâtes de coings. Ici 500 g de sucre pour 1 kilo de fruits préparés. Et je conserve la pâte au frais pendant des années (s’il en reste). 

Dans sa recette, C. utilise 650 à 700 g de sucre pour 1 kilo de fruits épluchés. Du coup, il peut conserver à température ambiante dans des petits bols recouvert de papier sulfurisé, pendant 1 an au moins. 

La cuisson : la particularité de cette recette de pâte de coings est de ne pas avoir de pré-cuisson préalable à l’eau. Et c’est ce qui lui permet de cuire sans gicler de partout. 

Dans les recettes de marmelade de coing portugaise, la pâte est mixée pour qu’elle soit bien lisse. Je préfère garder un peu de mâche et de texture. Les morceaux sont donc découpés petits et écrasés au presse purée pendant la cuisson. Vous pouvez mixer en cours de cuisson si vous préférez.

Le citron : j’aime que ma pâte de coing soit un peu acidulée. Il n’est pas indispensable cependant.

La conservation : comme la pâte de coing est peu sucrée, je la conserve au frais. La pâte est découpée en gros morceaux qui sont emballés dans du film étirable. La conservation peut durer ainsi pendant des années.  

La pâte de coings en cuisine : dans la salade d’endive en crumble croustillant ou dans la salade d’endives colorée. C’est un must avec la salade d’endives.

Le nec plus ultra est d’associer à la pâte de coing, un fromage de chèvre type Charolais – comme sur la photo de couverture ou des mini fromages de chèvre secs pour l’apéro. Avec un bon vin de Bordeaux rouge, plaisir gustatif garanti !  

chevre et coing

Pâte de coing façon portugaise

Une pâte de coing au gout de fruit et qui éclabousse pas partout en cuisant.
No ratings yet
 Temps de préparation :   30 minutes
 Temps de cuisson :   1 heure
 Régime :  sans gluten , sans lactose
 Portions :  1 kilo

Equipement

  • 1 presse-purée

Ingrédients
  

  • 2,2 kilos de coings – 1,2 kilos épluchés
  • 600 g de sucre bio (la moitié du poids des coings épluchés) 
  • 1 jus de citron (36 g – 3% du poids des coings épluchés pour les puristes)
  • 120 g d’eau filtrée (10% du poids des coings épluchés)

Progression
 

  • Laver les coings. Les couper de part et d’autre du trognon en évitant la partie dure
  • Recouper en bandes de 1 à 2 cm. Enlever la peau sur chaque lanière. Racler les trognons avec un couteau bien aiguisé
  • Laver les morceaux de coings si besoin. Recouper en petits morceaux de 1 cm environ
  • Peser les coings. Les verser dans une grande marmite. Ajouter la moitié du poids des coings en sucre, 3% de jus de citron et 10% en eau. Mélanger et laisser cuire à feu moyen en remuant de temps en temps pendant une heure environ
  • Quand le coing devient tendre, l’écraser au presse purée. Quand la pâte se décolle de la paroi de la casserole, la pâte de coings est prête à être moulée
  • Huiler un plat rectangulaire. Verser la pâte de coings et bien égaliser la surfaceLe lendemain, démouler sur un papier cuisson. Retourner la pâte de coings au bout de quelques heures quand elle est sèche. Si besoin, laisser sécher plus longtemps en retournant régulièrement 
  • Conserver au frais emballé hermétiquement dans du fil étirable

ASTUCES

Le sucre :  je réduis volontairement la quantité de sucre dans toutes mes confitures et pâtes de coings. Ici 500 g de sucre pour 1 kilo de fruits préparés. Et je conserve la pâte au frais pendant des années. 
© 123degustez.fr

Pourquoi faire cette recette de pâte de coing façon portugaise ?

Comme indiqué plus haut, la cuisson de cette pâte de coing est longue. Mais pas compliquée car il suffit de surveiller de temps en temps et de remuer. Pas besoin de remuer constamment sous peine de giclure dans toute la cuisine. Le sol de la cuisine retapissé de pâte de coing qui gicle, c’est la hantise de beaucoup… Moi-même, j’en garde de très mauvais souvenirs. 

La consistance de cette pâte de coing est très agréable et la présence du fruit est incroyable. Et si vous n’étiez pas amateur, vous pourriez en devenir fan !

Le coing a de nombreuses vertus. Il est riche en fibres, en pectine et anti oxydants. Il a des propriétés anti diarrhéiques et protège le colon. Attention cependant au sucre contenu (avec modération ici) dans la pâte de coing.

Et vous, adepte ou non de la pâte de coings ? 

C'est à vous !

Vos commentaires sont importants pour moi et rendent le blog vivant 😄

8 Commentaires

  1. Pascale

    Merci pour cette recette parfaite,facile ,respectée à la lettre et qui donne une très bonne pâte de coing.
    Pascale

    1. Valérie

      Génial, merci pour ce retour.
      Je pense que je ne ferai plus que cette recette dorénavant. L’absence d’éclaboussure est aussi un atout de taille !
      Belle soirée

  2. Gladys

    Cette recette est arrivée dans ma boîte mail pile le jour où j’allais m’occuper des coings. C’est une révélation cette façon de faire à la portugaise. j’ai même trouvé la cuisson plus rapide pour obtenir la bonne texture. Je me rends compte que j’ai même pas mis d’eau, juste le jus du citron et j’ai attendu que ça se liquéfie un peu avant de mettre sur le feu.
    Très bonne recette, à refaire assuréement. Merci beaucoup 😀

    1. Valérie

      Bonjour, merci à vous de venir ici si vite.
      C’est vrai que cette technique est extra. J’ai mis un peu de temps à trouver la manière optimale en découpant les morceaux petits et maintenant c’est parfait à chaque fois.
      Ce qui est appréciable est de ne pas avoir de gicleurs dans la cuisine !

  3. Cristina

    Bonjour Valérie,
    Oui je suis adepte de la pâte de coings, d’autant plus que cette année mon cognassier en est rempli !
    Et j’ai l’habitude de mettre toujours beaucoup moins de sucre partout.
    Une question : peut-on la faire dans le Thermomix pour ne pas gicler partout ? Ce serait plus simple aussi. Merci beaucoup pour votre retour.

    1. Valérie

      Bonjour Cristina,
      Je n’ai pas de Thermomix donc ne saurais vous répondre.
      Vous trouverez surement des spécialistes pour vous éclairer.
      Belle journée

  4. Nicole

    Bonjour, peut-on pré cuire les coings au vitaliseur pour faciliter la découpe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez cette recette




6 Partages
Enregistrer6
Partagez
Partagez
Tweetez
More