.

Bouillon de poulet maison très simple avec une cuisson très longue !

bouillon de poulet maison

Avez-vous déjà été tenté  de réaliser votre bouillon de poulet maison ? Moi oui, souvent, mais je n’avais jusqu’alors jamais franchi le pas car cela me semblait un peu compliqué.

Depuis, j’ai déjà réalisé ce bouillon 3 fois avec succès. Voici une recette anti gaspi de choix ! Pas compliqué mais la cuisson est longue et la récupération des morceaux de chair de poulet est un peu fastidieuse.

Demandez à votre volailler préféré quelques carcasses. Et à vous le bouillon de poulet maison bourré de vertus nutritives. Ce n’est pas pour rien que nos grand mères préparaient des bouillons d’os !

Ce bouillon vous servira aussi pour remplacer avantageusement le bouillon cube dans de nombreuses recettes, comme cette soupe thaï ou le lapin au citron facile.

Cette recette n’est pas difficile et le bouillon cuit tout seul. Il faut juste une grande casserole, de la patience et un feu très doux. L’important est de laisser bouillir à tout petit bouillon.

Mon délice : les petits morceaux de poulets détachés de la carcasse, dégustés en soupe avec le bouillon et quelques carottes.

Fan du Vitaliseur (si me suivez, vous savez que je l’utilise tous les jours ou presque !), j’ai suivi la recette du bouillon de poulet maison, préconisée par Marion Kaplan. Les carcasses de poulet et les légumes sont cuits au préalable, 5 minutes à la vapeur douce, afin d’éliminer les impuretés. Et, cerise sur le gâteau, le bouillon n’a ainsi, pas besoin d’être écumé (gain de temps = 😃). Si vous n’avez pas de vitaliseur, suivez la recette en zappant la première étape et en écumant régulièrement le bouillon.

Et si vous êtes du genre à réaliser votre bouillon de poulet maison, n’oubliez pas que vous pouvez obtenir 25% de réduction sur l’achat du Vitaliseur avec le code promo ICI !

La cuisson est longue, je préfère faire cette recette avec 2 ou 3 carcasses. Mais vous pourrez aussi faire du bouillon de poulet maison avec une carcasse de poulet rôti (en divisant les proportions par 3).

 

Difficulté   2,5 / 5

Préparation   10 minutes

Cuisson   5 à 15 heures

  

Recette bouillon de poulet maison

Ingrédients :     pour 5 pots de bouillon de 370 ml

3 carcasses de poulet bio ou fermier (avec les ailes c’est mieux !)

3 carottes non traitées

3 oignons bio

Le vert de 3 poireaux non traités

Le vert de 3-4 branches de céleri non traitées

1 bon morceau de gingembre bio (20 g environ)

1 feuille de laurier

1 cuillère à soupe de poivre 5 baies non moulu

3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre bio

Eau filtrée ou eau de source

 

Progression :

  • Poser les carcasses sur le tamis du vitaliseur et cuire 5 minutes à la vapeur douce

bouillon de poulet maison

  • Pendant ce temps laver les légumes

bouillon de poulet maison

  • Couper les oignons en 4, couper les carottes en tronçons de 2 cm environ, couper céleri et poireau en tronçon de 5 cm, couper le gingembre en tranches fines
  • Réserver les carcasses

bouillon de poulet maison

  • Poser les légumes (poireaux, céleri, carotte, oignon) sur le tamis du vitaliseur et cuire 5 minutes à la vapeur douce.
  • Si vous n’avez pas de vitaliseur, commencer ici les étapes

bouillon de poulet maison

  • Dans une grande casserole (ou la cuve du vitaliseur) , poser les carcasses,  rajouter les légumes, le gingembre, le poivre 5 baies, le laurier mais pas de sel. Bien tasser

bouillon de poulet maison

  • Ajouter de l’eau froide jusqu’à juste couvrir les carcasses
  • Verser 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • Porter à ébullition, couvrir et baisser le feu au premier bouillon. La cuisson doit se faire à tout petit bouillon et on doit voir juste un frémissement à la surface
  • Cuire ainsi pendant 5 à 8 heures, à tout petits bouillons à peine perceptibles sans couvrir
  • A la fin de cette cuisson, passer le bouillon au travers d’une passoire

bouillon de poulet maison

  • Bien presser les légumes pour récupérer tous les sucs

bouillon de poulet maison

  • Récupérer les morceaux de chair poulet en les détachant de la carcasse avec les doigts et réserver

bouillon de poulet maison

  • Pour la soupe aux morceaux de poulet : remettre le bouillon à feu doux, ajouter un peu de sel gris non raffiné, quelques tranches de carottes et les morceaux de poulet
  • Pour réserver le bouillon et qu’il prenne moins de volume, laisser réduire encore 5 heures ou plus à feu très doux (je le laisse la nuit à 2 sur ma plaque à induction)
  • Garder le gras du bouillon mais enlever la pellicule de gras solide s’il y en a

bouillon de poulet maison

  •  Verser le bouillon de poulet dans des pots en verre. Une fois bien refroidis, les placer au congélateur.

bouillon de poulet maison

Prêt ? 1,2,3…dégustez……ce bouillon de poulet maison seul ou dans des préparations

bouillon de poulet maison

Astuces pour réussir cette recette de bouillon de poulet maison

Les carcasses : cherchez le petit volailler qui découpe lui même ses poulets pour vendre blancs, cuisses etc. séparément. Le plus gros volailler (même élevant des volailles fermières) fait souvent sous-traiter ce travail et n’aura pas de carcasses à vous donner (c’est du vécu et j’ai changé de fournisseur du coup…). Il faudra juste penser à lui demander de vous les mettre de côté.

Les légumes : il n’y aura plus beaucoup de nutriments dans les légumes une fois cuits, jettez-les après les avoir bien pressés pour extraire tout le jus.

Le vinaigre de cidre : il a une importance capitale pour permettre le transfert des minéraux présents dans les os, vers l’eau de cuisson. On ne sent pas du tout sa présence. Il peut être remplacé par un verre de vin blanc sec. Je préfère un bon vinaigre de cidre bio pour mon bouillon de poulet maison !

L’eau : elle a son importance aussi dans le processus. Alors pas de l’eau du robinet chlorée… Utilisez une eau de source, filtrée ou au minimum décantée dans une carafe pendant 1 heure.

La cuisson : elle doit être longue et à feu très doux. Ceci afin d’extraire tous les minéraux sans détruire les nutriments.

Le gingembre : on ne le sent pas dans le bouillon mais il ajoute vraiment un plus indéniable.

Le sel : n’ajoutez pas de sel pendant la cuisson du bouillon de poulet. Si vous mettez du gingembre, le bouillon sera plus gouteux et le sel manquera à peine. Mon 1erbouillon sans gingembre était beaucoup plus fade.

Aromates : ajoutez d’autre aromates ou d’autres herbes selon votre gout comme clou de girofle, persil, citronnelle, etc.

 bouillon de poulet maison

 

Bouillon de poulet maison

Voici une recette anti gaspi de choix ! Pas compliqué mais la cuisson est longue et la récupération des morceaux de chair de poulet est un peu fastidieuse.
5 de 1 vote
 Temps de préparation :   10 min
 Temps de cuisson :   5 h
 Régime :  IG bas , sans gluten , sans lactose

Ingrédients
  

  • 3 carcasses de poulet bio ou fermier (avec les ailes c’est encore mieux !)
  • 3 carottes non traitées
  • 3 oignons bio
  • 3 poireaux (le vert) non traités
  • 3 branches de céleri (le vert) non traitées
  • 1 bon morceau de gingembre bio (20 g environ)
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c. à soupe de poivre 5 baies non moulu
  • 3 c. à soupe de vinaigre de cidre bio
  • Eau filtrée ou eau de source

Progression
 

  • Poser les carcasses sur le tamis du vitaliseur et cuire 5 minutes à la vapeur douce. Réserver les carcasses
  • Pendant ce temps laver les légumes. Couper les oignons en 4, couper les carottes en tronçons de 2 cm environ, couper céleri et poireau en tronçon de 5 cm, couper le gingembre en tranches fines
  • Poser les légumes (poireaux, céleri, carotte, oignon) sur le tamis du vitaliseur et cuire 5 minutes à la vapeur douce
  • Dans une grande casserole (ou la cuve du vitaliseur), poser les carcasses, rajouter les légumes, le gingembre, le poivre 5 baies, le laurier mais pas de sel. Bien tasser. Ajouter de l’eau froide jusqu’à juste couvrir les carcasses. Verser 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • Porter à ébullition et baisser le feu au premier bouillon. Cuire ainsi pendant 5 à 8 heures, à tout petits bouillons à peine perceptibles sans couvrir
  • A la fin de cette cuisson, passer le bouillon au travers d’une passoire. Bien presser les légumes pour récupérer tous les sucs
  • Récupérer les morceaux de chair poulet en les détachant de la carcasse avec les doigts et réserver
  • Pour la soupe aux morceaux de poulet : remettre le bouillon à feu doux, ajouter un peu de sel gris non raffiné, quelques tranches de carottes et les morceaux de poulet
  • Pour réserver le bouillon et qu’il prenne moins de volume, laisser réduire encore 5 heures ou plus à feu très doux (je le laisse la nuit à 2 sur ma plaque à induction). Garder le gras du bouillon mais enlever la pellicule de gras solide. Verser le bouillon de poulet dans des pots en verre. Une fois bien refroidis, les placer au congélateur.

ASTUCES

Le vinaigre de cidre : il a une importance capitale pour permettre le transfert des minéraux présents dans les os, vers l’eau de cuisson. On ne sent pas du tout sa présence. Il peut être remplacé par un verre de vin blanc sec.
Sans vitaliseur, sauter les étapes 1 et 3.
© 123degustez.fr

Pourquoi faire cette recette de bouillon de poulet maison ?

Le bouillon refroidi se gélifie. Ce gel est l’ami de notre flore intestinale. Il est constitué de collagène, extraordinaire pour ralentir le vieillissement et pour lutter contre les maux de l’hiver.

C’est une recette anti gaspi de folie ! Pour trois fois rien, vous voici avec du bouillon nutritif et très parfumé pour affronter l’hiver.

Ce bouillon de poulet maison avec les morceaux de poulet détachés de la carcasse est vraiment un régal.

Et avec le bouillon, faites aussi la soupe de patate douce aux cèpes, la soupe d’ortie, le velouté d’asperge, la soupe de cresson , les ravioles aux truffes, etc. etc. , en remplacement des bouillon cubes.

Vous avez fait cette recette ou l’avez adaptée ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

C'est à vous !

Vos commentaires sont importants pour moi et rendent le blog vivant 😄

31 Commentaires

  1. Brigitte

    Merci Valérie pour cette excellente recette de bouillon d’os ! Je viens de la réaliser.
    Délicieuse, sans compter tout le bien-être que cela apporte pour notre santé!
    J’ai rajouté 2 branches de romarin, (pour la circulation sanguine) du thym et un morceau d’algue Kombu. Quant au sel, je n’ai pas eu besoin d’en mettre… Bravo
    pour cette astuce avec le gingembre qui permet d’éviter le sel ! Brigitte M.

    1. Valérie

      Merci pour ce retour Brigitte.
      Ingeressant l’ajout de l’algue. J’en ai rarement utilisé. Quelle est son utilité ici svp ?
      Belle soiére

  2. Martine

    5 stars
    Bonjour Valérie
    Les carcasses : j’ai pu en obtenir auprès de notre boucher qui propose des volailles élevées en Hte Loire en plein air : quelle chance ! -grâce à votre astuce Merci Valérie-
    le sel : j’ai remarqué que dans beaucoup de recettes on conseille maintenant se saler en fin de cuisson ou même après car ça trouble le bouillon
    le laurier : ça donne un gout amer, donc je n’en mets plus en cuisson je remplace par 1 branche de romarin et thym que je placent dans un filet (style pour linge délicat) que je réserve à cet usage,
    Plutôt que vitaliseur j’ai mis le tout en grande cocotte sans couvercle après démarrage, mais ça c’est mon choix car j’avais une gde quantité (4 carcasses et 2 pieds) et j’ai écumé
    ensuite pour garder de la place au congélateur, on a mis en bocaux et stérilisateur 90 mn, d’où aussi l’importance de ne pas saler ni laurier (ça renforce le gout amer) mais je le redis c’est mon adaptation personnelle. J’ai lu que le temps de cuisson au stérilisateur gâchait les nutriments du produit car le temps de cuisson se trouve augmenté : qu’en pensez vous Valérie ?
    Je confirme avoir entendu le plus grand bien de ces bouillons avec collagène d’os par nutritionniste et mon mari qui commençait à avoir de l’arthrose (gestes répétitifs professionnels + antécédents familiaux) n’en a plus en complétant aussi avec le yoga, la marche etc …

    1. Valérie

      Bonsoir,
      Merci pour ce retour Martine.
      Ce n’est pas le temps de cuisson qui pose problème, c’est la température de stérilisation qui est au dessus de 100°.
      L’avantage de cuire longtemps à petits bouillons est un peu perdu du coup.
      Pour ma part, je préfère, quand je n’ai pas de place au congélateur, laisser cuire tout doucement pendant la nuit, afin de laisser réduire au maximum.
      Belle soirée

  3. Suzanne

    Bonsoir Valérie,
    Je fais le bouillon comme vous le décrivez depuis 2 ans maintenant, c’ est ma nutrithérapeute qui m’ avait donné la recette.
    Puisque je laisse cuire environ 12 heures, je ne mets plus les légumes depuis le départ, le tout se désintègre et le bouillon devient « opaque » …
    Je mets les légumes les 2 ou 3 dernières heures.
    Pour moi aussi, je ne sais pas où trouver des carcasses de poulet …
    Alors j’ utilise des ailes de poulet « bio », et je récupère le peu de viande après: qui est un délice également.
    Je ne savais pas qu’ on peut mettre des bocaux en verre dans le surgélateur ?
    Ca prend beaucoup de place.
    Mais … ce bouillon: quel régal.
    Merci d’ avoir répété cette délicieuse recette !
    Belle soirée et à bientôt,
    Suzanne de Belgique

    1. Valérie

      Bonsoir Suzanne,
      Je n’a pas ce phénomène de bouillon opaque avec les légumes depuis le début. Peut etre grace au fait de tout passer au vitaliseur au préalable.
      Essayez de questionner les petits volaillers. Sur mon marché habituel, un gros volailler fermier avec un grand stand. Il fait abattre ses poulets et ne récupère pas les carcasses. Et un petit plus artisanal qui propose à la vente 2-3 poulets, quelques oeufs et d’autres volailles. Chez lui, pas de souci pour récupérer de belles carcasses avec les ailes.
      Bien sûr, les pots en verre passent au congélateur et oui, cela prend de la place. Si vous saviez la quantité de pots en verre que j’ai au frigo et au congélateur ! Il ne faut pas les remplir pour les congeler (laisser 1 à 2 cm d’air).
      Belle soirée et à bientôt

  4. Juliette

    Génial cette recette ! Merci beaucoup !
    Ce bouillon est un miracle que ce soit pour les intestins, pas que pour la flore mais aussi pour réparer la barrière intestinale et aussi pour tous les maux de l’hiver pour booster l’immunité et pour les douleurs dans les articulations. Je la conseille en tant que naturopathe tout le temps et j’en consomme moi-même bien sûr !
    Maintenant je renverrai sur ton blog ! 🙂
    Merci encore !

    1. Valérie

      Merci pour ces informations Juliette. C’est vrai que ce bouillon et les bouillons d’os en général sont plebiscités par tous les intervenants en médecine naturelle aupres de qui je m’informe.
      C’est sympa de parler de mon blog à ceux qui veulent prendre soin de leur santé avec une alimentation saine et gourmande, merci.
      belle journée

  5. Elisabeth

    Voilà 2 ans que je fais ce bouillon ainsi que le bouillon de pied de veau. Je mets le bouillon froid dans des bocaux à confiture et au congélateur. J’en ai pour 1 mois à raison d’un bol chinois tous les jours. Je n’ai plus mal au dos. C’est un médecin qui me l’a conseillé. Ça apporte du collagène et des minéraux,très bon pour les os.

    1. Valérie

      Merci pour ce retour d’expérience. Voilà un médecin avisé. Je trouve que c’est rare chez les généralistes en médecine traditionnelle…
      Belle journée

  6. walli

    Bonjour Valérie, Merci beaucoup pour tous vos conseils. J’ai déjà lu d’autres recettes de bouillon de volaille ou d’os mais la cuisson était toujours avec l’eau salé. Pourquoi vous mettez du sel seulement après?

    1. Valérie

      Bonjour,
      J’ai toujours vu pour ma part, que les bouillons et les fonds devaient etre réalisés sans sel.
      Je pense que le sel perturbe un peu la cuisson. Mais si quelqu’un a une véritable explication, je suis preneuse !
      Il est plus facile aussi de saler la fin, une fois le bouillon réduit. Et enfin, certaines recettes demandent d’utiliser du bouillon non salé (comme le risotto de petit épeautre car le sel durcirait le grain).
      Belle journée

  7. Berenice

    Bonjour,
    Je voudrais faire ce bouillon et stocker une partie dans des sachets à glaçons. L’idée est de pouvoir remplacer les cubes mais je me demande quelle est la proportion, avec combien de glaçons de bouillon remplacer un cube… c’est tjs très concentré ces cubes sec en général non?

    1. Valérie

      Bonjour,
      Le biuillon ne sera jamais aussi concentré que des cubes. Il vous faudra le faire réduire pendant 1 nuit à feu mimimum.
      En fait ce n’est aussi pas la même utilisation.
      Pour la congélation, je vous conseille plutot le bac à glaçon et ensuite dans un sac congélation . Comme ici https://123degustez.fr/recettes/recettes-salees/pesto-basilic-pour-lhiver
      Bon dimanche

  8. Evelyne

    Bonjour Valérie,
    heureuse coïncidence, mon marchand de volailles m’a proposé une carcasse de poulet et j’ai accepté, je vais donc dès aujourd’hui tester la recette du bouillon de volaille.
    A plus pour le résultat
    Merci
    Evelyne

    1. Valérie

      Bonjour,
      Et bien, j’ai hate d’avoir votre retour !
      Comme c’est un peu long à cuire, je préfère utiliser 2 ou 3 carcasses en même temps.

      Belle journée

  9. Marie

    Si je trouve, je ne manquerai pas de vous le dire!!

  10. Marie

    Merci, Valérie.
    Mais je sais que je ne trouverai pas. Car ici les petits producteurs ne font pas de découpe : ils ne vendent que les poulets entiers.
    Quant au gros volailler, ce n’est pour moi pas une option envisageable : animaux issus d’élevages plus ou moins intensifs (plutôt plus d’ailleurs!), avec la souffrance animale que ça implique…
    Bon week-end à vous aussi!

    1. Valérie Filhol

      Oui je comprends.
      Peut être faut il garder cette idée en tête et on ne sait jamais…J’avais capitulé l’année dernière, jusqu’à ce que je demande au bon producteur !
      A bientôt

  11. marie

    Bonjour Valérie,
    Le plus dur dans cette recette, c’est… de dénicher les carcasses de poulet!!! Chez nous, c’est introuvable! Il faut donc acheter trois poulets complets…
    Merci pour votre blog!

    1. Valérie Filhol

      Bonjour Marie,
      Oui, je vous comprends. J’ai mis un petit moment avant de trouver le volailler qui avait des carcasses. Je m’étais tout d’abord adressée à un plus gros volailler du marché qui sous-traite la découpe de ses poulets. Quand j’ai trouvé le petit producteur qui fait cette opération lui-même, les carcasses étaient là, à profusion ! Et nous avions même de quoi manger pour 2 repas avec les restes de chair accrochés aux carcasses !
      Peut être trouverez vous aussi, le bon filon.
      Très beau week end et à bientôt

  12. Jeannette

    Bonjour Valérie
    Depuis que j’ai découvert votre blog,j’ai cuisiné de bonnes recettes et obtenu de bons résultats.
    Cependant j’ai inscrit mon mail pour recevoir les conseils de cuisine.je ne reçois rien .
    Je ne sais plus comment faire…
    Merci de votre aide Valérie.
    Jeannette

    1. Valérie Filhol

      Bonjour Jeannette,
      Je suis ravie que mon blog et les recettes vous inspirent. Elles recettes avez-vous faites svp, je n’ai pas vu d’autre commentaire… ?
      Le système ne permet pas d’envoyer l’e-book 2 fois. Vous avez reçu le lien le 08/08/2018, date de votre inscription. Pour le recevoir à nouveau, il vous faudrait vous désincrire (lien bleu unsubscribe en bas de la lettre du dimanche), puis me prévenir par mail pour que je supprime vote adresse. Et ensuite vous réinscrire pour recevoir l’e-book et être abonnée à la newsletter.
      Beau week end et à bientôt

  13. Victoire

    Valérie bonsoir,
    Merci ça y est j’ai commandé le vitaliseur de Marion grâce à toi. J’ai eu 25% sur le prix. Je ne te cache
    Pas que je l’attends avec impatience…pour mijoter t’es bonne recettes.
    Merci encore mille fois
    Excellente soirée.
    Victoire

    1. Valérie Filhol

      Bonsoir Victoire,
      Je te comprends, j’espère qu’il va bientôt arriver ! N’hésites pas à me questionner si besoin pour des cuissons au vitaliseur. je ne publie qu’une faible partie !
      Belle soirée et à bientôt

  14. cricri50

    Je ne sais pas encore si je vais franchir le pas!!! Pas de vitaliseur mais je viens de récupérer mon cuit vapeur magi..x après réparation,tu penses que j’aurais le même résultat pour la cuisson en vapeur douce?Bises.

    1. Valérie Filhol

      Bonsoir Cricri,
      Franchement, le vitaliseur est vraiment particulier (il cuit très vite et sert aussi à éliminer les pesticides et autres) et je ne connais pas ton cuit vapeur !
      De toutes façon, cette recette peut être réalisée de façon traditionnelle en utilisant légumes et carcasse sans pré-cuisson.
      Bises et à bientôt

      1. Victoire

        Coucou Valérie Bonsoir, moi je vais franchir là pas je souhaite acheter le vitaliseur, je souhaiterai beneficier des 25% de réductions, est-ce encore d’actualite ? Par ailleurs, nous sommes 2 quel modèle me conseille tu? Merci je vais pouvoir me régaler. Biz Victoire

        1. Valérie Filhol

          Bonsoir,
          Le vitaliseur est vraiment un investissement fabuleux et une aide parfaite. Sans hésiter je conseille le grand chef. Car l’investissement durera à vie. Le robinson est plus en complément ou pour 1 personne. Et quitte à faire, le pack mais on peut s’en passer.
          La réduction de 25% est calculée d’après le prix catalogue + port, il y a des promos en ce moment sur le site du vitaliseur.
          Belle soirée et à bientôt

  15. Catherine

    Bonjour,
    Pourquoi précuire à la vapeur ?

    Catherine

    1. Valérie Filhol

      Bonsoir Catherine,
      Comme je l’explique au début de l’article, cette opération a 2 avantages:
      les pesticides éventuels des légumes sont éliminés ainsi que les impuretés
      le bouillon n’a ainsi, pas besoin d’être écumé, ce qui fait gagner de temps.
      Mais cette recette peut très bien être réalisée de façon traditionnelle avec légumes et carcasses crus.
      Belle soirée et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez cette recette




Les cookies ça a du bon – et pas qu’à déguster (voir ma recette de cookies). Ils sont utiles pour une meilleure navigation et aident à réaliser des statistiques. 

En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies et traceurs. En savoir +