Galettes de blettes selon Ottolenghi

galettes de blettes

Après ma découverte pour cuisiner les blettes en crumble ou le gratin de blette au chèvre sans béchamel, voici des galettes de blettes selon Ottolenghi

Selon Ottolenghi car j’ai apporté quelques modifications à sa recette. Des noisettes à la place des pignons, du parmesan à la place du cascaval et une cuisson au four sous forme de galettes plutôt qu’en friture. Ça c’était incontournable !

Et bien, voici encore une recette pour faire adorer les blettes aux plus récalcitrants ! Car, bien cuisinée, la blette est un délicieux légume à consommer sans modération. Et ceci n’a rien à voir avec la blette à l’eeau ou en gratin de béchamel !

Difficulté         2 / 5                            

Préparation     30 minutes 

Cuisson blettes 12 minutes au vitaliseur                       

Cuisson galettes   15 minutes au four à 170 °                             

Recette galettes de blettes selon Ottolenghi

Ingrédients :   pour 13 galettes de 6,5 cm

500 g de blettes (côte et feuille)

40 g de noisettes entières

70 g de parmesan

30 g de chapelure

1 œuf bio ou cat 1

1 CàS huile d’olive + 1 pour la cuisson

Sel gris non raffiné

Piment d’Espelette

Poivre du moulin

Pour la sauce au yaourt

1 yaourt de brebis nature

Sel et poivre

2 cuillères à soupe de menthe hachée (ou de mélisse ou d’oseille)

Pour les galettes bien régulières (facultatif) 1 cercle de 6,5 cm 

Progression :

  • Laver les blettes 
recette de bette
  • Découper les côtes en dés de 1 cm environ
cuire des blettes
  • Cuire à la vapeur douce, sur le tamis du vitaliseur pendant 7 minutes
  • Pendant ce temps, laver les feuilles et les ciseler en petits morceaux
cuire les blettes
  • Après 7 minutes de cuisson, ajouter le vert sur le tamis et prolonger la cuisson de 5 minutes
cuisson blettes
  • Égoutter les blettes
  • Râper le parmesan avec la râpe à gros trous
  • Griller les noisettes à sec à la poêle en les remuant constamment
torréfier noisettes
  • Quand les noisettes sont un peu refroidies, les découper grossièrement avec un couteau aiguisé
noisettes hachées
  • Découper grossièrement les blettes avec des ciseaux
recette de blette
  • Presser les bettes avec les mains pour enlever le maximum d’eau
  • Dans une jatte, placer les blettes, le parmesan râpé, le sel, le poivre, le piment et l’huile d’olive et l’œuf. Bien mélanger
galettes de blettes
  • Ajouter enfin la chapelure et les noisettes hachées
galettes de blettes
  • Chemiser une plaque avec un papier cuisson. Huiler la plaque généreusement
  • Pour des galettes bien régulières, utiliser un cercle (ici 6,5 cm). Dans le cercle, verser une grosse cuillère à soupe de pâte
galettes de blettes
  • Aplatir et égaliser avec un verre. La galette aura environ 1 cm d’épaisseur 
galettes de blettes
  • Badigeonner chaque galette avec de l’huile d’olive à l’aide d’un pinceau
galettes de blettes
  • Cuire pendant 15 minutes environ au four à 170°
galettes de blettes
  • Préparer la sauce : hacher la menthe placée dans un verre, avec des ciseaux. Mélanger avec le yaourt, sel et poivre et réserver au frais
sauce à la menthe

Prêt ? 1,2,3…Dégustez …… ces galettes de blettes selon Ottolenghi trempées dans une sauce au yaourt et aux herbes !

galettes de blettes

Astuces pour réussir les galettes de blettes selon Ottolenghi

La pré cuisson des blettes : le must est la cuisson à la vapeur douce au vitaliseur, en 2 temps car les feuilles cuisent plus vite. Sinon, une cuisson à l’eau. Veillez à bien égoutter les blettes en les pressant entre les mains. Si l’appareil est trop humide, ajoutez un peu de chapelure. 

Les noisettes : Yottam Ottolenghi utilise des pignons. Jaime bien le croquant apporté par les noisettes. Pour les torréfier, soit 10 à 15 minutes dans un four à 180°, soit dans une petite poêle en remuant constamment. 

La chapelure : rien de meilleur qu’une chapelure maison. Il suffit de mixer des tranches de pain très sec avec un bon mixeur ou un bon blender. Avec mon pain au levain et au petit épeautre, le must !

chapelure maison
Avant
chapelure maison
Après

Le parmesan : râpez-le toujours à la demande. Il sera meilleur et le bloc se conserve plus longtemps qu’un fromage râpé. Yottam Ottolenghi utilise du cascaval (jamais goûté !). Le parmesan est plus typé j’imagine mais le résultat est parfait. 

L’assaisonnement : salez et poivrez suffisamment (attention si le parmesan est vieux et salé). N’oubliez-pas la pointe de piment d’Espelette pour donner un peu de peps. 

Les galettes :  Pour que les galettes aient toutes la même forme, moulez-les à l’aide d’un cercle en inox. Et pour bien étaler l’appareil, utilisez le pied d’un verre C’est ainsi très facile et rapide ! Cette étape est facultative et vous pouvez très bien étaler les galettes avec le dos de la cuillère.

L’appareil ne doit pas etre rtop humide.

galettes de blettes

La cuisson : évidemment, la friture ne me convenait pas comme mode de cuisson ! Ces galettes de blettes cuisent parfaitement au four. Ajoutez au pinceau sur chaque galette, un peu d’une bonne huile d’olive avant d’enfourner. 

La sauce : Ottolenghi sert ces galettes de blettes avec une sauce à l’oseille très bonne également. Je suis fan de sauce à la menthe (avec une menthe douce et pas de la menthe poivrée surtout).

Vous aimez les recettes de Yottam Ottolenghi ? Ici la salade de lentilles au cresson, un pur délice avec un IG bas !

Pourquoi faire cette recette de galettes de blettes selon Ottolenghi ?

La blette est aussi nommée bette ou bette à carde. Elle est riche en nutriments de qualité. 

La blette est très peu calorique et riche en fibres. Elle contient des antioxydants, potassium, phosphore, bêta-carotènes. 

Franchement, ces galettes de blettes sont très parfumées et elles feront vraiment aimer les blettes à tous les réfractaires !    

Et vous, vous aimez les blettes ?  Tentés par cette recette galettes de blettes selon Ottolenghi ?

4 commentaires sur “Galettes de blettes selon Ottolenghi

  1. Alors ce sera peut-être la recette qui fera changer d’avis mes gourmands!!l Ma soeur en a dans son jardin et on partage,je lui laisse les côtes et je prends les feuilles qui ne sont pas aimées chez elle. J’en fai des farcous,style gros blinis que l’on mange soit avec une soupe ou une crème (purée) de légumes. Bisous.

    1. Coucou Cricri,
      C’est drôle ce partage des feuilles de blettes !
      Je pense que cette recette devrait réconcilier tout le monde et je suis sûre qu’elle va te plaire.
      J’ai fait aussi une tarte aux blettes absolument fabuleuse (recette à venir) et du coup je suis devenue fan des blettes que je n’aimais pas avant de les cuisiner de façon sympa.
      Bises et à bientôt

  2. Euh, je crois que je n’ai jamais goûté de blettes mais la recette me plait bien. Je viens d’essayer des galettes de légumes à la poêle et ça a été la catastrophe (sans doute trop liquide au départ, ça ne cuisait pas et ça finissait par brûler) : l’idée de retenter au four m’inspire beaucoup plus car je n’avais pas l’intention de renoncer!
    Bonne fin de semaine et merci pour toutes ces idées gourmandes et natures (et plutôt simples)!

    1. Les galettes au four sont très faciles à réaliser. C’est aussi plus rapide que de surveiller la cuisson à la poele et plus léger. Je vous encourage donc vivement à essayer !
      Il y a aussi d’autres recettes de galettes au four sur le blog.
      J’espère avoir votre retour !
      Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *