Comment j’ai gagné la finale des Toques Bio 2019 !

Tout d’abord, un grand merci pour tous vos encouragements et vos petits mots gentils, par mail ou sur Facebook. Vous n’imaginez pas à quel point cela m’a fait plaisir.

J’ai la grande joie d’avoir gagné cette finale des Toques Bio 2019 !

L’enjeu était de taille. Concourir avec les gagnantes des éditions précédentes (pour moi c’était en 2016), toutes 2 passionnées de cuisine et d’un super niveau. Et être jugée par un chef triplement étoilé, même extrêmement bienveillant et adorable, ce n’est pas rien !  

La finale des Toques Bio 2019

 Le thème de cette année : le boulgour de petit épeautre. Ça tombe bien, le petit épeautre j’adore et je maitrise. La farine qui est parfaite pour le pain (vous connaissez mon fabuleux pain !) et idéale pour tartes et cakes. Je maitrise parfaitement la cuisson du grain entier de petit épeautre ( grâce à ma méthode il est cuit en 10 minutes), mais jamais utilisé le boulgour. Par chance, j’avais eu 3 jours pour l’apprivoiser.

Pour ce plat, mon boulgour de petit épeautre Priméal doit être cuit à la perfection. Et ce sera avec trempage pour un grain bien moelleux et non élastique. Une demie heure de trempage dans une eau non chlorée suffit pour rendre le grain comme j’aime, léger et moelleux, car ce boulgour est précuit avant d’être déshydraté. Alors que pour le grain entier, je préconise 15 heures de trempage (minimum 12 heures et ce n’est pas négociable si vous voulez un grain moelleux). Et toujours, un bon rinçage après le trempage pour éliminer autant que possible l’acide phytique.  

Pour la première épreuve, la recette autour du boulgour de petit épeautre était complètement improvisée le matin même avec notre binôme (un membre du jury tiré au sort) à partir des légumes à disposition dans le potager bio du chateau.

finale Toques Bio
La liste des légumes du potager… Crédit photo Ekibio

Imaginez-vous le stress ? Déjà, cuisiner à 4 mains avec quelqu‘un qu’on ne connait pas, ce n’est pas facile. Cuisiner dans un lieu inconnu avec des plaques à induction dont les réglages sont loin d’être maitrisés. Et improviser la recette en 5 minutes avant d’aller cueillir les légumes adéquats ! Une épreuve de 1 h 30, cueillette comprise. 

Mon binôme, Claudine, Directrice de l’innovation et du développement chez Ekibio, a été adorable et m’a grandement soutenu et aidé (Claudine, si tu me lis, un grand merci !). 

finale des Toques Bio 2019
Crédit photo “Du bio dans mon Bento”

Au potager, quelques légumes de fin d’été : tomates de toutes sortes, poivrons vert, aubergine, concombre et quelques légumes d’automne (mini choux rave, mini fenouil, carottes, betterave, poireaux, panais). Plusieurs herbes aromatiques, une mini mâche adorable et des fleurs comestibles.

J’avais en tête une recette avec des poivrons rouge au basilic, du butternut à la sauge ou des mini courgettes crues marinées. Et bam, ni poivron rouge, ni courgette ni butternut (aucune courge, elles venaient d’être cueillies…).  Angoisse totale… Je pense à une sorte de ratatouille au fenouil cuite au four testée aussi la veille mais pas très original. Le four est loin de la salle où nous sommes, pas pratique pour surveiller la cuisson et donc super risqué.

Un grand moment de solitude….

Crédit photo Ekibio

Claudine me suggère de jouer plutôt la carte d’entrée d’automne et je repense à ce velouté de panais que j’avais découvert l’année dernière. Associé au cep séché avec du lait de coco, il devrait accompagner à ravir mon boulgour de petit épeautre.   

Au potager, en passant devant le fenouil, je cueille un peu de feuillage pour la déco. Le jardinier me souffle que les bulbes seront bien plus aromatisés.  Et moi gonflée, je demande au chef Jacques Marcon qui nous accompagnait, si le fenouil s’accorderait avec le cep… Oui ! c’est parti pour quelques mini bulbes de fenouils.

Claudine me dit, « bof les couleurs.. il faut du vif ».  Nous cueillons donc des petites feuilles d’épinards pour colorer mon boulgour et apporter une touche de fraicheur, des pousses de mâches pour accompagner et des fleurs colorées pour décorer. 

C’est parti pour la recette, pour  4 assiettes. 

Claudine assure pour le lavage et la découpe des légumes. Je fais à moitié bruler mon émincé d’oignon sur ce feu que je ne connais pas, en faisant autre chose en même temps. Tant pis, je continue et prépare un bouillon aromatisé aux ceps pour cuire panais et fenouil. Trop salé, je vois Claudine inquiète mais je continue. Les petits morceaux de légumes mélangés au boulghour doivent avoir du gout.  Du coup j’ajoute dans ma sauce, un peu plus de lait de coco que prévu au départ… Je goute rapidement, alors que je sais bien qu’il faut gouter encore et encore. D’ailleurs Jacques Marcon nous l’a réexpliqué à la fin du concours. Les sauces dans son restaurant sont complètement différentes en début et en fin de service car elles sont ajustées au fur et à mesure et goutées en permanence. 

finale des Toques Bio 2019
crédit photo La cuisine de Bernard

C’est l’heure, pas le temps d’ajouter la goutte d’huile de sésame prévue, il faut emporter les 4 plats au jury. Mon plat, « arrivée de l’automne » est selon moi, largement perfectible en termes de gout et de présentation… 

Le jury de la finale des Toques Bio 2019

Jacques Marcon, président du jury donc. Chef triplement étoilé, fils de Régis Marcon. Un homme adorable et bienveillant. Il avait pris la route à 6 h de matin pour nous rejoindre alors que son service avait fini à plus de 1 h du matin. Je me souviendrai toujours de mon repas dans ce restaurant fabuleux pour mes 50 ans. Jacques n’était alors pas encore aux commandes.

finale des Toques Bio 2019

J’ai retrouvé avec plaisir Bernard Laurance du blog La cuisine de Bernard, interviewé ici, pas revu depuis notre facebook Live 2 ans auparavant. 

Ils notent seuls cette première épreuve car les autres membres du jury sont nos binômes.

J’apprends que le chef a bien aimé ma sauce alors que Bernard n’a pas apprécié la présence de lait de coco en version salée tiède.  

Les autres membres du jury. Christophe Duhamel, le fondateur de Marmiton, interviewé ici, binôme de Marie, retrouvé lui aussi avec plaisir.

Christina, fondatrice passionnée de Bioaddict et Claudine, responsable du développement chez Ekibio. Tout trois font partie du jury des Toques Bio depuis la création du concours.  

Ils étaient accompagnés cette fois par 2 bloqueuses culinaires dont j’ai fait la connaissance que très rapidement à la fin du concours. Florence du blog Du Bio dans mon Bento et Eva de Diet et Dinette

Un lieu magique pour La finale des Toques Bio 2019 : Le château de Massillan

Ce château (1555) est le « bébé » de Didier Péréol, président fondateur de Ekibio et découvreur du Quinoa en 1989. Didier Péréol prône le bio depuis plus de 30 ans et c’est sa philosophie de vie. Lui aussi est un vrai passionné comme j’aime.

Massillan

Ce château est vraiment lieu magique.

Massillan

Son atmosphère est particulièrement reposante avec de multiples pièces d’eau. 

finale des Toques Bio 2019

C’est hôtel est conçu selon les normes écologiques dans le respect de l’environnement et tout ce qui va avec. Les épaisses serviettes sont en coton bio, le potager de 4000 m2 en permaculture est bio bien entendu (immense et il va s’agrandir !). 

finale des Toques Bio 2019

Les belles poules m’ont l’air heureuses ! 

finale des Toques Bio 2019

Tout est pensé selon le Feng Shui. La piscine non traitée au chlore. Le spa fait rêver (pas le temps d’y aller malheureusement avec le programme plus que serré …).

Le restaurant est très zen, bio et les légumes sont fraichement cueillis au potager. 

finale des Toques Bio 2019

Ma chambre, j’adore le sol et la salle de bain. Les oreillers sont particulièrement confortables. Ma nuit fut agitée avec peu d’heures de sommeil malheureusement. Grr, ce stress qui m’assaille encore. Un peu de yoga à 6 h 45 et encore brassée pour le petit déjeuner qui m’attend. Dommage de rater un beau buffet avec de supers produits bio.

finale des Toques Bio 2019

Le parc est magnifique et ce petit étang habité de ragondins et de grenouilles si romantique.

finale des Toques Bio 2019

Comme j’étais bien sous ce saule pleureur pour faire un peu de relaxation et de yoga entre 2 épreuves ! Cela m’a aidé mais cependant pas empêché de bégayer devant le jury pour présenter mon plat… 

finale des Toques Bio 2019

La deuxième épreuve de la finale des Toques Bio 2019 

Une recette imposée par le Chef Jacques Marcon. Il nous explique ce qu’il attend.

Un risotto de petit épeautre au beurre mousseux d’herbes et haricots, à la pimprenelle.  Nous devons gouter, faire l’assaisonnement et le dosage de notre choix.

Pas d’ail dans ma recette sinon je ne peux pas gouter. Remplacé par du poivre noir pour donner un peu de peps à l’émulsion. Je réduis drastiquement les quantités de beurre par gout personnel (et j’indique au jury, en bégayant, que c’est pour leur éviter un plat trop lourd !).

Crédit photo Ekibio

La cuisson des haricots verts, cela me connait ! Mais le chef donne toutes les astuces pour une bonne cuisson. Beaucoup d’eau, beaucoup de sel (20 g par litre) et un choc thermique dans l’eau froide pour stopper la cuisson. Je fais différemment   car je préfère sous cuire les haricots de 1 à 2 minutes et ne pas les plonger dans l’eau froide. Ils restent ainsi très verts, tendres, et n’ont pas de gout d’eau à mon gout. Jacques Marcon semble sceptique quand je lui dit qu’avec ma méthode les haricots n’ont pas le gout d’eau !  

finale des Toques Bio 2019

Je découvre la pimprenelle, une plante aromatique aux petites feuilles dentelées au gout subtil de concombre. Mais j’oublie complètement de gouter et d’appliquer la consigne du chef : utiliser la pimprenelle comme condiment.

Pimprenellle à gauche – Crédit photo Ekibio

Mon assiette comporte une quinzaine de mini feuilles (plus que les autres participantes cependant) mais pas assez pour apprécier la subtilité de cette plante. Je le découvre en goutant ensemble, les 3 composants de mon plat juste après mon passage auprès du jury. Et le chef nous dira aussi à la fin de l’épreuve, qu’il n’a pas trouvé assez de pimprenelle dans nos assiettes. 

Les résultats de La finale des Toques Bio 2019

Tadam, annonce des résultats.

3ème place (ouf ce n’est pas moi) pour Marie, la dynamique finaliste de 2018 qui a fondé depuis Mari’né, un restaurant haut de gamme de restauration rapide avec des produits frais issus du circuit court. Je lui souhaite une grande réussite dans cette entreprise. 

2ème place (ouf pas moi !) pour Laurence, finaliste de 2019, sympathique infirmière fan de cuisine, qui s’apprête à préparer le CAP de cuisine afin d’animer des ateliers cuisine pour enfants.

Finale Toques Bio 2019

Me voici finaliste de ce beau concours, épuisée mais très fière avec seulement 20 points d’écart (sur 400) avec la 2ème.

Le chef explique qu’il y avait le meilleur et du moins bon dans l’assiette de chaque participante. Et que le meilleur des 3 aurait donné un plat 3 étoiles.  

Je suis bien consciente que ma recette créative était très perfectible et demanderait à être refaite…

La matinée a passée à toute allure. Il est 14 h 15 et nous devons partir à la gare. Les adieux avec l’équipe Ekibio sur le quai sont rapides. 

L’équipe de Ekibio, organisateur du concours Les Toques Bio

J’adore l’ambiance qui règne dans cette entreprise (visitée en 2016) et la mentalité du dirigeant Didier Péréol et des salariés. Ce concours, initié par Julie a été magistralement organisé par Caroline cette année. Merci à vous deux. 

Claudine, que j’ai eu l’occasion de connaitre d’avantage la veille pendant le diner et surtout pendant la 1ère épreuve, a été adorable et m’a chaudement encouragée avant le début de la 2ème épreuve. 

Floriane et Marlène, responsables des réseaux sociaux et du studio graphique nous ont également gentiment accompagnées.

finale des Toques Bio 2019

MERCI à vous tous 😍

Mon lot et la suite !

Vous aimeriez bien savoir ce que j’ai gagné ?  

finale des Toques Bio 2019

Un potager d’intérieur connecté, Véritable (prix de l’innovation en 2016) conçu par un lyonnais. Il a l’air extra et je pourrai ainsi profiter des herbes aromatiques tout l’hiver. Moi qui adore les aromatiques, je suis comblée !

finale des Toques Bio 2019

La suite du concours.

Promis je vous prépare le risotto de petit épeautre selon Jacques Marcon, très vite et ma recette créative améliorée. 

Et je retourne dés que possible séjourner au Chateau de Massillan !

28 commentaires sur “Comment j’ai gagné la finale des Toques Bio 2019 !

  1. Bravo ! voilà une belle concrétisation pour un magnifique passion!
    De sincères félicitations et surtout continuez à nous régaler.
    Bonne journée

  2. Oooh, très bien !
    Il n’y a rien d’autre à ajouter que félicitations, persévérance et bien d’autres couronnements à venir.
    Excellente journée

  3. Bravo Valérie ! Cela a dû représenter beaucoup de stress et d’excitation ! Vous avez gagné, c’est fabuleux et mérité !
    A bientôt sur votre blog !

    1. Merci Monique, vous êtes adorable. Uui j’avoue que la gestion du stress est encore difficile dans cette situation !
      Belle soirée et à bientôt

  4. Félicitations pour ce 1er prix (ainsi que pour le récit palpitant et bienveillant en tout point) et merci pour les recettes Nature et saines du blog, le seul auquel je suis abonnée (sans pouvoir, malheureusement, faire toutes les recettes)! Encore bravo!

    1. Bonjour Azilis,
      Merci pour votre gentil message. Le seul blog, quelle confiance !
      Avez-vous réalisé des recettes ? Ce serait gentil d’écrire un commentaire sous les recettes testées svp. Cela rend le blog plus vivant et c’est aussi très bon pour son référencement sur Google !
      Bon dimanche et à bientôt

  5. Bravo Valérie,
    Une belle récompense à votre passion.!
    Merci pour toutes ces bonnes recettes, je viens de tester vos madeleines, délicieuses !
    Bon we récupérateur bien mérité

    1. Merci beaucoup pour ce message adorable.
      Les madeleines au matcha, c’est vrai qu’elles sont bonnes. Vous me donnez envie d’en refaire !
      Ce serait gentil de mettre un commentaire en dessous des recettes que vous essayez, Cela rend le blog plus vivant et c’est aussi très bon pour son référencement Google…
      Belle fin de dimanche

  6. une félicitation de plus ! quel plaisir de voir des passionnées comme ça !
    ma petite fille de 8 ans nous “tanne” en cuisine pour participer tout le temps, je pense à vous …
    chapeau pour la gestion du stress …

  7. Bonjour Valerie, mille bravo pour ce prix! J’était sûre que tu allais gagner, je suis une fan inconditionnelle de ton blog… tu es devenue une référence culinaire pour moi…. Je m ‘inspire de tes recettes en toute confiance, je sais que ce sera toujours bon, beau et subtil. Merci de nous transmettre tes découvertes, trucs et recettes,du bio, bien sain, délicieux , le tout avec ta touche si cool, une pointe d ‘humour, beaucoup d’amour , un zeste de simplicité, soupoudré d ‘explications claires, et de si belles photos alléchantes……
    Sylvie, gourmande yogini de Sainte Foy.

    1. Merci beaucoup Sylvie pour ce si joli commentaire qui me touche vraiment. Ouah, référence culinaire ce n’est pas rien…. En tout cas, je suis ravie que mes recettes et mes photos te plaisent (c’est du boulot !) et te permettent de te régaler sainement.
      Quelles recettes as tu réalisées ?
      Belle soirée et à bientôt

  8. Merci d’avoir partagé cette belle expérience, en mots et en images ! Et bravo pour cette récompense bien méritée pour toute l’énergie dispensée à nous régaler avec des produits sains. A bientôt !

  9. Un peu rattrapée par le temps en ce moment!!Félicitations pour ce premier prix et bravo pour la gestion du stress lors d’un tel évènement.Merci de nous faire découvrir ton expérience dans un si bel endroit.Nul doute que tes assiettes devaient être belles et bonnes.Bon week-end.Bisous.

    1. Merci beaucoup Cricri, tu es adorable. C’est vrai que le lieu du concours était magique. Mes assiettes, pas assez belles à mon gout, par rapport à ce que je fais habituellement !
      Bises et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *