Pain au petit épeautre au levain sans pétrissage et sans map

pain au petit épeautre

Connaissez-vous le pain au petit épeautre de Haute Provence ? Celui qu’on trouve dans certains magasins bio ou les marchés de producteurs ?

Il a un gout incomparable, une mie ferme et moelleuse.

Le petit épeautre, aussi nommé Engrain, est une céréale non modifiée, pauvre en gluten.

Ce pain au levain est fait en 2 étapes et 15 minutes de préparation.

Le levain naturel de petit épeautre ne demande pas d’entretien et il attend gentiment au frais.

Pas besoin de machine à pain ni de long pétrissage.

Je fais ce pain au levain de petit épeautre bio, sans pétrissage et sans map, une à 2 fois par semaine, depuis plus d’un an. Et nous sommes loin d’être lassés, bien au contraire !

C’est le producteur de petit épeautre de Haute Provence et de farine, qui m’a donné la recette de son pain et petit à petit, les conseils pour améliorer ma technique.

Ce pain au petit épeautre au levain naturel se conserve facilement une semaine. Son prix de revient est de 2 euros environ pour 740 grammes soit 4 fois moins cher que dans le commerce (bon d’accord, en achetant la farine par 5 kilos !).

Lisez toutes mes astuces et faites ce pain délicieux, maintenant, chez vous, en un clin d’œil ! Mais attention, vous risquez de devenir addict… Je constate que tous ceux qui ont commencé à en faire ne s’arrêtent plus…Et c’est d’ailleurs que que m’avait prédit le producteur de grain de petit épeautre quand il m’a donné du levain ! Il m’a donné 50 g de levain chef qui m’a servi pour mon premier levain jeune.

Demandez à votre boulanger préféré, 50 g de levain. Qui ne sera pas au petit épeautre mais le deviendra rapidement après les dilutions successives. Je vous explique tout plus bas.

 

Je vois que vous êtes de nombreux lecteurs à avoir lu (et fait ?) cette recette. Mais peu de retour dans les commentaires. 
J'aimerai bien SVP, un peu plus de vos retours d'expérience pour cette recette fabuleuse, détaillée avec plus de 25 photos et toutes mes astuces ! 

 

Difficulté               3 / 5

Préparation          5 minutes puis 10 minutes

Cuisson                  55 minutes à 180 °

 

Recette du pain au petit épeautre au levain sans pétrissage et sans map

 

Ingrédients : pour 1 pain de 740 grammes environ

Pour le levain jeune :

50 g de levain chef

75 g de farine intégrale de petit épeautre (sinon farine bise ou 1/2 complète)

75 g d’eau de source

 

Pain :

425 g de farine de petit Epeautre

150 g de levain jeune

300 g d’eau de source

9 à 10 g de gros sel gris de mer non traité

 

Progression :

Procurez-vous 50 g de levain chez votre boulanger préféré ou faites-le grâce au dossier très précis sur le beau blog Coconut.

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

Pour un pain cuit le soir, commencer le matin.

Le levain jeune : à faire par exemple à 8 h du matin :

  • Ebouillanter un petit récipient en verre, inox ou porcelaine. Ebouillanter la cuillère en bois
  • Verser le levain chef dans le récipient. Ajouter 75 g de farine de petit épeautre (intégrale de préférence). Ajouter 75 g d’eau

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Bien mélanger le tout avec la cuillère en bois, mais pas plus longtemps que nécessaire

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Enrouler le récipient dans un torchon propre

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Le poser sur la box internet, ou sur un radiateur – ou laisser à température ambiante à 25° en été.
  • Laisser le levain gonfler et faire des bulles (pendant 5 heures environ à 25° – jusqu’à 8 heures avec une température inférieure)
Levain pour 2 pains après 5 heures de levée

Le pain : vers 13 heures avec une température de 25 °

  • Ebouillanter un cul de poule en verre, inox ou porcelaine (ou le bol du robot). Ebouillanter une cuillère en bois solide (ou le crochet pétrisseur). Sans lessive surtout
  • Prélever 50 g de levain jeune et le mettre dans un petit récipient en verre avec un couvercle non hermétique (ou une soucoupe) et le mettre au frais. Il devient le levain chef

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Verser le reste du levain dans le cul de poule
Les personnes qui ont aimé cette recette ont aussi aimé :   Verrines de hoummous de lentilles façon Régis Marcon

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Ajouter la farine

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Ajouter le gros sel gris

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Ajouter l’eau de source
  • Mélanger à la cuillère en bois en commençant par le centre, pendant 3 minutes maxi. La pâte devient épaisse au bout de 2 minutes et il faut un peu de force. Pour 2 pains j’utilise le robot à vitesse minimum pendant 2 à 3 minutes.

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Pour un seul pain, à la main, la pâte est moins “fluide” mais cela ne change pas le gout du pain

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Huiler généreusement un moule à cake
  • Mettre la pâte dans le moule en veillant bien à égaliser les bords

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Enrouler le moule dans un torchon. Mettre le plat sur la box, ou un endroit chaud sans courant d’air

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Laisser lever environ 5 h à 25 ° ou 8h à 10 h avec une température de 18° à 20°

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Une fois le pain bien levé, faire cuire 55 minutes au four à 180 °, dans mon exemple vers 18 heures.
  • Le placer au centre du four en diagonale pour une levée homogène

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Quand le pain est cuit, le sortir du four et le laisser dans le moule à température ambiante

pain au levain de petit épeautre bio sans pétrissage et sans map

  • Après 15 à 30 minutes environ, la vapeur humidifie les bords et le pain se démoule tout seul

pain au levain de petit épeautre bio sans pétrissage et sans map

  • Une fois démoulé, poser le pain sur une grille et le laisser refroidir plusieurs heures

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

  • Quand il est bien froid, l’enrouler dans un torchon. Il se garde 5 à 6 jours facilement (et même plus)

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

Prêt ? 1,2,3…Dégustez ce pain au petit épeautre au levain à tout moment de la journée. Il a conquis tous ceux qui l’ont gouté !

En tranches fines et légèrement grillé pour l’apéritif avec des tartinades maison, quel bonheur ! Avec par exemple le cresson mayonnaise, la tapenade maison , le houmous au fromage blanc ou le caviar d’aubergines.

 

Astuces pour réussir le pain au petit épeautre au levain sans pétrissage et sans map

 Elles vont être nombreuses !

Je vous explique toutes mes astuces alors que la recette initiale tient en 5 lignes….

Levain : il doit être rajeuni tous les 5-6 jours (il m’est arrivé d’attendre 8 jours). Si vous ne faites pas de pain régulièrement, rajoutez au levain chef, 25 g de farine de petit Epeautre et 25 g d’eau de source et remuez bien. Vous obtiendrez 100 g de levain chef. Conservez-le au frigo. Pour faire cette opération sortez votre levain du frigo, rajeunissez-le et remettez-le directement au frigo.

Ensuite, soit vous donnez 50 g de levain à votre ami(e),  soit vous faites 2 pains, soit vous jetez la moitié du levain pour n’en garder que 50 g.

Pour votre premier levain, le plus simple est de demander à votre boulanger (s’il fait du pain au levain), de vous en donner 50 grammes. Dès le premier pain, votre levain ne contiendra plus que 25% de blé, au 2ème pain 6% et ainsi de suite, 4 fois moins chaque fois.

Conservez le levain au réfrigérateur dans un bocal en verre (très propre) avec un couvercle non hermétique (ou une soucoupe). Les petit bocaux Weck sont parfaits.

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map
100 g de levain

Attention d’avoir un bocal assez grand car le levain (parfois) gonfle même au frais.

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map
Le levain est monté jusqu’au couvercle, au frigo

Eau : il est important d’utiliser de l’eau de source. Celle que j’utilise a un ph de 7,5 en général

Sel : très important d’utiliser du sel de mer non traité et non raffiné. J’utilise du gros sel gris qui se mélange très bien. Dans la recette initiale, 12 grammes de sel fin ou de fleur de sel (représentant une cuillère à café). J’ai diminué à 9-10 grammes.  On a l’impression que le sel ne vas pas se mélanger uniformément. mais cela ne se sent pas, une fois le pain cuit.

Ustensiles : Pour 2 pains (en doublant toutes les proportions – levain- farine-eau et sel), il est difficile de mélanger à la main. Utilisez un robot si vous en avez un.

Pour mélanger: utilisez une cuillère en bois passée préalablement sous l’eau bouillante

Le temps de levée : ce n’est vraiment pas une science exacte … il dépend de la chaleur, l’humidité de l’air, etc.

En hiver : 2 options :

Utilisez la box internet pour une température plutôt constante et donc un temps de levée réduit (4 à 5 heures pour le levain et 4 à 5 heures pour le pain).

Les personnes qui ont aimé cette recette ont aussi aimé :   Tuiles aux amandes sans matière grasse

Ou bien, laissez le pain lever à température ambiante à 18-20 ° la nuit et cuisez-le le matin. Exemple: levain à 17 h, pain préparé à 22 h et cuisson à 8 h le lendemain. Il est important d’après ce qu’on m’a dit (réactions chimiques), de ne pas laisser lever le pain avec le levain beaucoup plus de 10 heures.

En été : attention, réduisez le temps de levée pour éviter d’avoir un levain (et un pain) acide. Utilisez aussi de l’eau bien froide et rajoutez un tout petit peu plus d’eau dans les proportions du pain.

Pour des températures intermédiaires, ajustez le temps de levée. Le levain doit faire des bulles et le pain doit monter.

Si le pain est trop levé, le gout ne change pas mais la forme du pain est un peu moins jolie.

La farine

Il existe plusieurs types de farine de petit épeautre. La farine intégrale (T150), T90, ou farine bise (T80)

Graines de petit épeautre de gauche à droite: brut, complet, 1/2 complet ——————————–Farine de gauche à droite: intégrale, T90, Bise

La farine intégrale est l’idéal pour le levain. La bise ou T90 pour le pain ou bien un mélange.

Le moule : le petit épeautre contient moins de gluten que le blé et la pâte est molle. Le pain doit donc être moulé.

J’utilise habituellement un moule à cake en fonte qui est parfait. Le producteur utilise lui, un moule en verre.

Ou bien quand je fais 2 pains, un moule en silicone. Le moule en silicone se déforme un peu pendant que la pâte lève mais il cuit bien.

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

Pour mes premiers pains, je mettais un papier cuisson au   fond du moule afin de pouvoir démouler le pain facilement dés la cuisson terminée.

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

Maintenant j’ai changé de méthode. En huilant le moule et en laissant le pain cuit dans le moule, quelques minutes après cuisson, la vapeur d‘eau se dépose sur les bords et le pain se démoule assez facilement.

Cuisson : pour que le pain gonfle uniformément dans le plat, je le positionne en biais dans mon four (à chaleur tournante). S’il est mis droit, il monte un peu plus d’un côté !

Croute: en laissant le pain bien refroidir, une croute croustillante se forme autour du pain. En utilisant le papier cuisson, la croute est croustillante dès le démoulage.

 

Vous aimez mes astuces ? Cliquez ICI pour recevoir mon e-book gratuit avec 50 astuces très utiles pour la cuisine du quotidien !

 

Pourquoi ce pain au petit épeautre au levain sans pétrissage et sans map ?

Le petit gout de noisette du pain au petit épeautre de Haute Provence est incomparable.

Le pain au levain, quand il n’est pas acide, est bien plus sain qu’un pain fait avec de la levure.

Ce pain est vite préparé. Les seules contraintes sont les temps de levée.

Pas besoin de machine à pain. Le revêtement de la mienne était abimé et je ne l’ai du coup, jamais remplacée.

Le petit épeautre de Haute Provence (le meilleur) est une céréale non modifiée qui a gardé les propriétés des céréales authentiques. Elle contient moins de gluten que le blé et celui-ci semble bien mieux toléré par les cœliaques et donc bien plus sain pour tout le monde.

Légèrement grillé, ce pain est aussi un vrai bonheur, depuis plus d’un an nous ne sommes pas lassés.

Son défaut : tellement bon, nous en mangeons souvent un peu plus, par pure gourmandise…Et aussi, nous trouvons la plupart des pains de boulangerie, très fades !

pain au petit epeautre au levain sans pétrissage et sans map

Vous aimez le pain au petit épeautre au levain  ? Vous aimez cette recette ? Dites le moi ! 

87 commentaires sur “Pain au petit épeautre au levain sans pétrissage et sans map

      1. Je réalise cette recette depuis que je l’ai découverte. Depuis j’ai abandonné ma recette de pain traditionnel car il ne me satisfaisait pas, ce dernier n’étant pas toujours réussi ni assez levé à mon goût. Dans mon pain, je diminue le sel (7 ou 8 g seulement) et j’ajoute des graines de sésame, de cumin, des raisins secs et, depuis peu, des amandes. Je l’apprécie autant qu’un gâteau. Il se garde bien une semaine, dans une boîte plastique, enveloppé d’un papier sulfurisé car l’huile d’olive l’imprègne un peu. Je suis très satisfaite de cette recette et mon mari m’a dit de n’en pas changer. C’est un petit bonheur!
        Merci Valérie de nous partager vos recettes. Pour l’instant, je n’ai pas encore découvert les autres, ayant déjà les miennes. Mais prochainement je vais faire la curieuse et sans doute en découvrir de très bonnes.

        1. Bonsoir,
          Merci pour ce retour et ces idées. J’ai fait moi aussi des variantes avec des olives, des herbes, des noisettes (très bon aux noisettes !), noix et même au curcuma et aux épinards. De quoi varier les gourmandises ! Je vais bientôt publier mes expériences.
          Votre mode de conservation m’intrigue: il ne ramollit pas dans une boite ?
          Belle soirée et à bientôt

          1. Non, Valérie, le pain ne ramollit pas dans ma boîte.
            Pour ce qui est de mon levain, je le fais moi-même et le nourris tous les jours avec un peu d’eau et de farine. Lorsque j’en ai plus de 150 g, je repars de ce qui reste.
            Merci pour votre partage d’expérience.

          2. Merci pour votre réponse.
            Je préfère ma méthode pour le levain alors ! Car il attends bien sagement pendant 6 jours au frigo. Je peux le laisser sans m’en occuper ce qui est très appréciable pour moi !
            Belle soirée et à bientôt

  1. Ce pain fait vraiment envie. La recette est très bien expliquée. Et comme il n’y a pas de pétrissage, c’est parfait ! Je pensais trouver la recette dans la rubrique “Comment faire”.

    1. Merci Sophie. Ce pain est pour moi, le meilleur que je connaisse (ex-eco avec une très bonne tourte de seigle ! )
      Et je t’encourage vraiment à l’essayer.
      La recette est aussi dans la rubrique “comment faire” mais à la lettre P
      Belle journée et à bientôt

  2. Bonsoir Valérie
    ce pain a l’air top il me fait bien envie ! J’en fait aussi régulièrement, mais je n’ai pas encore sauté le pas du pain au levain maison…
    encore un peu de temps et je vais y venir 😉
    belle semaine

    1. Bonsoir Céline,
      Merci pour ta visite.
      Je t’encourage vraiment à faire ce pain au petit épeautre. Le levain de petit épeautre (le seul que je pratique ) est vraiment facile à entretenir. Une fois par semaine suffit et quand on fait un pain par semaine c’est parfait !
      Belle soirée et à bientôt

  3. Merci, merci ! Non seulement le pain est délicieux, mais c’est un vrai plaisir de le créer. C’est un peu magique de voir la pâte lever. Moi, je le mets tout simplement sur un radiateur, car nous avons de gros radiateurs en fonte à l’ancienne, bien chauds. Les explications sont parfaites, supers claires et précises. Les photos très belles. Ma famille apprécie beaucoup le goût bien particulier de ce pain ; il a été adopté dès le premier essai ! Je viens d’ailleurs d’en sortir un du four…

    1. Trop contente de faire profiter de la recette de ce pain merveilleux et de mon expérience pour le réussir !
      Tu vas voir, une fois qu’on commence…..
      Merci et à bientôt

  4. Bonjour,
    Enfin une recette de levain pas contraignante, un grand merci!
    Une question cependant : le pain n’est-il pas trop acide? C’est ce que je n’aime pas dans la plupart des pains au levain.
    Et peut-on faire la recette en MAP?
    Ca fait 2 questions finalement…

    1. Bonjour Christine,
      Ce levain n’a pas du tout acide et le pain non plus. Il faut toutefois respecter les temps de levée en fonction de la température. En été par grosse chaleur, j’avais gardé les mêmes temps de levée et le pain était acide.
      J’ai rectifié en utilisant de l’eau très froide, en diminuant le temps de levée et en plaçant le pain dans l’endroit le plus frais de la maison.
      Pour la map, je ne sais pas ce que cela donnerait, MAIS c’est un pain qu’il ne faut pas pétrir. Donc pour moi, l’intérêt d’utiliser la map est réduit !
      Belle journée et à bientôt

      1. Bonjour Valérie,
        Je reviens vers vous après avoir fait plusieurs essais de pain. Tout d’abord j’ai bien réussi le levain au petit épeautre : il a été bien actif après 7 jours, alors que je désespérais de le voir buller, et depuis il «pète la forme»! En revanche mon pain est toujours acide. Je suis pourtant votre recette, excepté pour la farine que je prends en T80 pour le moment (pour le levain j’ai bien pris de la complète). Auriez-vous une suggestion pour diminuer cette acidité? Merci d’avance

        1. Bonsoir Christine, c’est étonnant cette acidité. Cela m’est arrivé en été alors qu’il faisait très chaud et que je faisait lever trop longtemps. Faites vous lever à température ambiante ou sur une box ou un radiateur ? Combien de temps ? Avez vous bien passé les récipients et la cuillère en bois à l’eau bouillante ? Utilisez vous de l’eau de source et du gros sel non raffiné ?
          Il faut à mon avis, réduire le temps de levée ou la température. La farine T80 ne doit pas intervenir dans l’acidité.
          Tenez moi au courant !
          A bientôt

          1. Bonjour Valérie,
            Je continue mes essais. Cette fois j’ai fait 3 rafraîchis successifs avant de commencer le pain. J’ai donc sorti mon levain du frigo le matin, rafraîchi le midi, le soir et le lendemain matin. Je l’ai mis sur le radiateur (entre 25 et 28°) en journée, et simplement à température ambiante de la cuisine (19°) la nuit puisque la durée était plus longue. Le levain a à chaque étape bien doublé de volume.
            J’ai ensuite fait la pâte à 14h et fait lever sur le radiateur pendant seulement 3h30 au lieu des 5h les autres fois. Résultat : moins d’acidité mais un peu quand même. J’utilise bien du sel non raffiné et de l’eau de source. Voyez-vous ce que je pourrais améliorer?

          2. Bonjour Christine,
            L’acidité provient certainement du levain. J’ai fait un peu importe quoi cette semaine avec mon pain (oublié le levain 10 h au chaud, puis laissé lever 2 heures seulement, mis à four froid pour finir la levée) et il n’étai pas du tout acide, juste un peu tordu !
            Pourquoi 3 rafraîchis successifs ?
            Je vous suggère de demander 50 grammes de bon levain à votre boulanger préféré et de faire les étapes normalement.
            J’ai donné du levain à plusieurs amies qui ont suivi les étapes à la lettre pour des pains parfaits et non acides.
            Vous pouvez aussi essayer de faire lever le levain 5 à 6 heures à 19-20 ° puis lever le pain 10 h à 19-20 °(je le faisais avant l’astuce de la box: levain à 17 h, moulage à 22 h et cuisson à 8 heures le lendemain )
            A bientôt et n’oubliez pas de revenir nous dire svp !

  5. Vraiment, bravo pour cet article bien détaillé, Valérie.
    C’est un plaisir à lire.
    Ton pain me tente, je mets la recette de côté ……

    Bises 😉
    Et merci pour ton p’tit clin d’œil :*

    1. Bonjour Coc la Cairote,
      Merci ! C’est toi la pro de la boulange !
      C’est pour ceci que j’ai indiqué le lien pour le levain. Et je vois qu’il y a foule de visiteurs pour le lire.
      J’ai bien envie de tenter le pain en cocote de ton blog, pour changer. Mais le pain au petit épeautre est tellement parfait à mon gout, à tous points de vue, que….
      Bises et belle journée

  6. Bonjour Valérie,
    J’ai déjà réalisé au moins quatre fois le pain au petit épeautre.
    A chaque fois, c’est une réussite totale.
    Les explications sont tellement détaillées que l’on ne peut pas le rater.
    Le poids de l’eau correspond bien avec le poids de farine, rien à rajouter
    aux proportions.
    Ce pain est un vrai délice, sans acidité, se conserve très bien et passer
    au grille-pain fait ressortir un gout de noisette.
    Merci beaucoup pour cette transmission

    1. Bonjour Danielle,
      Merci pour ce commentaire.
      J’adore tellement ce pain que c’est un bonheur de transmettre cette recette pour que vous soyez nombreux à en profiter.
      Et il est tellement facile à faire.
      Belle soirée et à bientôt

    1. Bonsoir, merci !
      C’est vrai que ce pain est merveilleux. Et il a, autour de moi, toujours autant de succès.
      Vas tu le faire ?
      Belle soirée et à bientôt

    1. Merci pour ta visite.
      Et merci pour ton invitation. Malheureusement, je ne suis pas une experte en brioche. Il faudrait que j’essaye avec la farine de petit épeautre pour voir …
      Bon week end à toi aussi

  7. Bonjour. Je réalise cette recette de pain toute les semaine depuis décembre environ. Je n’ai pas utilisé votre recette de levain car j en avais déjà un. Elle est parfaite. L astuce de la box j adore. En général je le réalise le soir pour le faire cuire le matin. C est parfait. Merci beaucoup. Ps : nous avons tenté avec différentes farine, le petit epeautre reste le must !

    1. Bonjour,
      Merci pour ce sympathique retour.
      J’a l’impression que lorsqu’on commence à faire du pain au petit épeautre, c’est très difficile de s’arrêter tant il est merveilleux.
      C’est aussi votre cas ?
      Très beau week end et à bientôt

  8. J’ai fait votre recette 2 fois déjà et je trouve le pain excellent, je vais donc continuer. Ayant à la maison de la levure de boulanger fraîche, j’ai commencé avec à la place des 50g de levain. Ne faisant pas 2 pains par semaine, j’ai donc nourri mon levain comme indiqué et le second pain était encore meilleur que le premier. je garde mon levain au frigo et le nourri régulièrement, je suppose qu’on peut continuer de le garder à l’infini, après chaque pain fait en le mettant au frigo à chaque fois. L’idée de faire lever sur la box est excellente, je n’y aurais pas pensé. Si vous permettez je mettrai la recette dans mon blog “et si on déjeunait ensemble” en indiquant la provenance. J’utilise une farine bio venant de haute-Provence.

    1. Bonjour Françoise,
      Merci pour ce commentaire. Oui, le levain se garde à l’infini et je crois que les souches de levures sont encore plus interessantes avec le temps. Le mien a plus d’un an et provenait d’un vieux levain ! Tout à fait d’accord pour la publication sur votre sympathique blog (que je viens de consulter) – avec le lien vers mon article svp.
      Très beau week end et à bientôt

  9. Merci Valérie pour cette excellente recette. Je suis enfin dans le bon commentaire. J’aimerais savoir qu’est ce que vous appelez la box. Ma cuisine n’étant pas très moderne… apparemment elle fait gagner du temps de repos du levain et de la pâte…

    1. Bonjour Joelle,
      Vous avez raison, je n’ai pas très bien précisé. Je parle de la box ADSL, celle qui permet d’avoir internet. Presque tout le monde a une box et elle chauffe toujours à la même température. En hiver, vous pouvez utiliser un radiateur (en fonte c’est mieux), à la place, et en été quand la température est de 25 °, la température ambiante est parfaite (à l’abris des courant d’air).
      Bonne boulange et à bientôt

  10. bonjour, j’ai testé votre recette et c’est bien la première fois que je “réussi” mon pain ! sauf qu’il était trop salé à mon gout, j’ai mis du sel de guérande mais j’ai eu la main lourde ! j’ai fait le levain à partir d’un cube (Bioréal levure bio vegan) et ça colle pas mal à la fin pour séparer 50 gr d’un coté, j’ai fait sans peser !
    mais ça sentait bon, je suppose que c’est normal que ça colle ?
    merci pour votre blog !

    1. Bonjour Sylvie,
      Génial, vous devez être contente de cette réussite !? Pour moi, c’est un plaisir de faire du pain chaque semaine et de régaler tout le monde avec.
      Essayez de peser 12 grammes de sel (une cuillère à café pleine). J’utilise du gros sel gris de Guerande ou Ile de Ré. Je pensais qu’il faudrait moudre le gros sel mais pas du tout. Il se dissout pendant que la pâte lève.
      Je ne connais pas ce levain. Le mien colle aux ustensiles mais pas énormément.
      Apres plusieurs “dilutions” avec de la farine e petit épeautre complète, soit plusieurs pain, votre levain ressemblera au mien !
      A bientôt

  11. Bonjour,
    Etant intolérante à la levure et au blé (entre autres choses…) j’ai testé votre recette.
    J’ai fait mon levain chef en suivant le lien que vous avez mis et après quelques “essais” mon pain est parfait !
    Je coupe maintenant la farine de petit épeautre avec de fa farine de châtaigne et je vais essayer aussi la farine de khorasan et d’autres…
    D’ailleurs si vous en avez à me conseiller qui conviennent mieux que d’autres…
    Un grand merci pour votre recette et mode d’emploi
    Valérie

  12. bonjour Valérie,
    je fais souvent mon pain avec le levain, mais avec de la farine T55. Le levain, je l’ai fait et je le rafraîchi avec une farine avec 11g de protéines ( en Italie s’appelle “rimacinata”) Je voudrais essayer votre pain au petit épeautre., Je peu rafraîchir mon levain avec la farine de petit épeautre? avec quelles proportions?, pendant combien de temps pour commencer à faire le pain? Si vous pouvez me donner toute ces informations j’en serais très heureuse. Merci d’avance. Sandra
    PS c’est la première fois que j’écris dans un blog, je ne suis pas du tout experte.

    1. Bonsoir Sandra,
      Merci pour vote message.
      J’ai essayé du levain du boulanger que j’ai rafraichi une fois avec la farine de petit épeautre intégrale, avant de l’utiliser dans mon pain. C’était parfait. Je pense que vous pouvez utiliser (pour 1 pain), 25 g de votre levain et ajouter 12,5 g d’eau et 12,5 g de farine intégrale. Le laisser à température ambiante qq heures puis le mettre au frais jusqu’à utilisation (1 ou 2 jours). Ce sera important d’utiliser de la farine intégrale.
      Je ne maitrise que le pain au petit épeautre qui est différent des autres car sans pétrissage avec un levain qui peut attendre au frais sans être nourri. Mais j’imagine que votre levain doit ressembler au mien par sa texture ?
      Tenez moi au courant !
      Belle soirée et à bientôt

  13. bonjour Valérie, voilà j’ai fais le pain mais il n’a pas levé beaucoup. Le levain n’avait pas fait les bulles. Le goût pour moi il était bon mais le pain un peux lourd. je pense que mon levain étant habitué a une farine différente, n’a pas réagit comme il aurait dû. nonne journée. Sandra

    1. Bonsoir Sandra,
      Zut alors, c’est dommage , ce pain est si bon. Avez vous suivi la recette à la lettre et fait du levain jeune à partir de votre levain ?
      A bientôt
      Valérie

    1. Bonsoir Cathy,
      Merci pour ce retour, 2 heures c’est peu ? La pain avait il bien monté dans le moule ? Quand il faut chaud, je réduis à 4 heures (dans l’endroit le plus frais de l’appartement !).
      A bientôt

  14. Bonjour
    Merci pour votre recette très précise et vos conseils : c’est décidé, je vais acheter ce matin la farine et je m’y mets. J’ai acheté ce pain hier en boulangerie, il est délicieux !
    Votre article est très agréable à lire, j’apprécie beaucoup.
    Chloé

    1. Bonjour Chloé,
      Merci, ce compliment sur mon article me fait plaisir. J’ai mis TRES longtemps à le peaufiner pour qu’il soit le plus clair possible ! Attention, si vous commencez à faire du pain au petit epeautre maison, vous ne pourrez plus vous arrêter; Et c’est tellement facile que ce n’est pas une contrainte !
      Revenez nous dire apres dégustation svp.
      A bientôt

  15. Certains font lever leur 3 heures après le mélange, puis toute une nuit au frigo a 6 degrés, puis font la mise en forme et le laisse monter encore 3 heures avant la cuisson.
    Que pensez vous de cette méthode?

    1. Bonjour Philippe,
      J’ai discuté avec un boulanger qui procédait de cette façon. Il laissait toute une nuit à 10 ° je crois. Avec nos frigos à 6°, il faudra laisser lever à l’air libre un peu. En hiver, je fais mon levain à 17 h puis je moule le pain à 22 h. Je laisse lever à 18-20 degrés (à température ambiante) et je cuis le matin à 7 heures. Cela permet d’avoir du pain frais le matin.
      Je n’ai pas eu l’occasion de tester la levée au frigo. Peut etre le jour ou j’aurai un soucis de timing !
      En tout cas, si vous essayez, tenez moi au courant surtout !
      Merci et à bientôt

  16. Bonjour !
    Merci pour tout le temps passé à expliquer comment faire. Je vais m’y mettre, cela donne envie ! Mon système digestif est un peu sensible au gluten et les recettes de pain, pour ce type de sensibilité, utilisent généralement des farines à IG élevée et, pour ma part, cela induit une fatigue du pancréas due à la production d’insuline pour réguler la glycémie et une prise de poids …. Donc je vais essayer votre recette. J’ai bien lu que le pâton est assez mou et nécessite un moule mais j’ai envie de l’essayer en cocote même s’il est plus plat au final. Qu’en pensez-vous ??

    1. Bonjour Evelyne,
      Je suis sûre que vous allez adorer ce pain ainsi que votre système digestif.
      Bon, le plus dur sera de vous en passer après !
      Il faut absolument un moule oui car la pâte est molle . J’ai essayé une petite cocotte ovale en fonte et le pain était très bon. Mais il est plus joli et facile à couper s’il est cuit dans un moule à cake. Je préfère mon moule en fonte mais j’utilise aussi des moules de qualité professionnelle avec un revêtement ou un moule en silicone. Un moule en verre ou en céramique est aussi bien adapté.
      Si le pain est trop plat, il lèvera peut être différemment et cuira plus vite. Le temps de cuisson est donné pour un moule à cake rempli complètement une fois le pain levé et cuit.
      Tenez moi au courant de vos essais si vous en faites svp !
      Belle journée et à bientôt

  17. Bonjour, j’ai suivi toutes les étapes à la lettre, mon pain est délicieux!! merci beaucoup pour vos explications.
    J’ai mis mon levain chef au réfrigérateur, je pense refaire du pain dans 5 jours. pouvez-vous me donner la marche à suivre pour remettre le levain en route? Faut-il le sortir du réfrigérateur quelques heures avant l’étape du levain jeune? Vaut-il mieux le nourrir le jour d’avant? Merci pour vos conseils !! 🙂
    Sabine

    1. Bonjour Sabine,
      Je suis ravie que ce pain vous plaise. En général on en devient addict !
      Il faut sortir le levain chef du frigo juste au moment de le rajeunir et procéder ensuite aux 2 étapes pour réaliser le pain.
      Si vous ne comptez pas faire du pain au bout de 5 à 7 jours, il faut alors nourrir le levain (de façon à doubler sa quantité) et le remettre au frais. C’est ce que je fais alors que le producteur de petit épeautre le laisse à température ambiante quelques heures. Il pourra être utilisé 5 jours après pour le prochain pain.
      Faut il que je modifie l’article pour préciser ces points, s’ils ne sont pas très clairs à votre avis ?
      Tenez moi au courant de votre prochain pain !
      A bientôt

      1. Merci pour ces précisions, vous pouvez rajouter la précision, tout le reste est vraiment très bien expliqué, on se sent très bien accompagné tout au long de la recette.
        Pourquoi faut-il attendre 5 jours pour le prochain pain, si je nourris le levain et que je le remets au frais?
        Merci!!

        1. Bonjour Sabine,
          En général, je ne fais pas de pain plus souvent que tous les 5 jours car il se conserve très bien une semaine. Quand je sais que nous allons en manger plus, j’en fais 2 en même temps (plus économique en temps et pour le four). Le levain se garde aussi facilement 5 à 7 jours.
          Mais rien ne vous empêche de faire du pain tous les jours avec votre levain chef !
          Si vous le nourrissez juste et que vous souhaitez faire un pain rapidement, alors il faudra laisser le levain à l’air libre pour qu’il se développe (comme pour le process du pain), afin de pouvoir l’utiliser rapidement.
          Pas sûre d’être claire, dites moi si cela ne l’est pas !
          Bon week end

          1. Bonjour! C’est déjà le troisième pain que je fais, c’est parti pour une longue série !! 🙂
            Merci encore, grâce à vous, je me suis lancée dans la confection d’un levain et d’un très bon pain!

          2. Bonsoir Sabine,
            Merci pour ce message.
            C’est le “problème” avec ce pain car quand on commence, on ne s’arrête plus !
            Bon week end et à bientôt

  18. miammmmmm!!!

    j’achète du pain au petit epautre depuis qqs temps qd je passe dans une épicerie bio
    c’est un vrai délice
    alors je me dis que maintenant que j’ai lu cette recette je vais essayer
    faut juste avoir une journée devant soi, un we par ex….

    bonne continuation
    Béatrice

    1. Bonjour Béatrice,
      Je crois que, quand on a commencé à prendre gout au pain au petit épeautre, c’est difficile de s’en passer ! J’en fais une fournée de 2 pains, tous les 5 à 7 jours et nous ne mangeons que celui-là.
      Quand il fait plus frais comme maintenant, on peut aussi préparer le levain jeune vers 18 heures par exemple, mouler le pain vers 22 h 30 et le laisser lever à température ambiante. Il sera cuit le lendemain matin entre 7 h et 8 heures.
      Tenez moi au courant svp !
      Bon week end et à bientôt

  19. Bonjour, et un grand merci pour ce partage d’expérience culinaire.
    Ma question porte sur le coût de revient du produit fini : si pour 750gr de pain complet bio au petit épeautre c’est environ 2€ j’aimerai alors savoir le prix du sac de farine de 5kg et également si vous avez des adresses où l’acheter car cela m’intéresse grandement.
    Merci beaucoup.

    1. Bonsoir,
      Je me rends compte que j’ai un prix privilégié pour la farine que j’achète par 5 kilos. Elle coute 4,20 euros le kilo chez le producteur. Il vend sur les marchés de Provence notamment à Carpentras le vendredi et livre tous les 3 mois à Lyon. Je le vois à cette occasion, tous les 3 mois depuis près de 2 ans (et j’en prends aussi pour mes amis lyonnais fan de ce pain). Cette farine est plus chère dans les magasins bios sauf parfois en vrac.
      Pour un pain de 750 grammes, j’utilise 500 grammes de farine.
      La mie d’antan, êtes-vous boulanger ?
      Belle soirée et à bientôt

      1. Bonjour, je vous remercie pour votre réactivité de réponse.
        Non, je ne suis pas boulanger, juste un particulier qui essai de faire de petites économies lol.
        Sinon pour info, en surfant sur le net, j’ai pu trouver un rapport qualité/prix qui me semble raisonnable : 20 € pour le sac de 5kg de farine complète bio de petit épeautre (sans les frais de livraison en sus) donc comptez 30€ pour le sac livré au point Relay.
        Voilà, sinon je suis preneur si des personnes ont des contacts sur l’Ile de France pour acheter en sac de 5kg pour le même prix voir moins cher (ce serait encore mieux) lol.
        Merci.

  20. Bonsoir !
    Merci pour cette recette très simple à suivre et à la portée de tous ! Comme vous, l’unique bémol que nous trouvons à ce pain est que nous finissons par en manger un entier en deux jours seulement … 😉
    Cela va faire un mois que j’ai commencé et j’en suis ravie, tout comme ma mère qui m’a présenté votre blog.
    Alors un grand MERCI !
    affectueusement
    Esther

    1. Bonsoir Esther,
      Merci pour ce retour. Ouah, cela me fait chaud au coeur que cette recette et mon blog se transmettent de mère en fille.
      C’est vrai que ce pain est vraiment fabuleux. Le crouton quand le pain a été cuit depuis peu est une vraie gourmandise pour nous !
      Belle soirée et à bientôt

  21. Bonjour,
    Voilà un peu plus de 1 mois que je fais ce pain, il est délicieux et je vous remercie pour cette recette.
    Toutefois, en entretenant le levain comme vous le conseillez, le pain a commencé à lever moins vite, puis moins bien. Est-ce que le levain ne perd pas de la force avec le temps ? je suis parti de levain de boulanger.
    Encore merci
    Cordialement

    1. Bonjour Michèle,
      Il n’y a pas de raisons que le levain perde de sa force avec le temps. Le mien a 2 ans et au contraire, mon pain lève plus vite qu’avant. .
      Il faut bien suivre scrupuleusement les conseils, à savoir: le nourrir avec de la farine de petit épeautre intégrale (bio) et de l’eau de source (en bouteille). Bien prélever le levain jeune et le mettre dans un bocal en verre qui aura été stérilisé (en versant de l’eau bouillante dedans). Et le conserver au frigo avec une soucoupe ou un couvercle (non hermétique, comme les pots Weck). La levée dépend aussi de la température et s’il lève à température ambiante, il lèvera moins vite s’il fait plus froid. J’utilise toujours ma box internet pour avoir une température constante ou la levée la nuit dans la pièce la plus fraiche de l’appartement.
      Tenez moi au courant svp !
      A bientôt

    1. Bonsoir Anie,
      Mon moule mesure 25 x 8 cm. Mais n’importe quel moule à cake classique fera l’affaire. Le pain sera plus ou moins large ou épais.
      Belle soirée et à bientôt

  22. Bonjour,

    J’ai enfin testé la recette (je suis vraiment débutante sur le levain et le pain).
    J’ai suivi la recette à la lettre, sauf que j’ai mis uniquement du levain chef (j’en avais de trop), résultat: pain beau, il sent bon mais le goût est amer et acide (j’ai laissé lever 8h car je devais m’absenter).
    Ma question est: est il acide car j’ai uniquement mis mon levain chef?( je précise que le levain est fait maison, avec de la farine de seigle complète, quand il a été bien pris je l’ai nourri avec du petit épeautre).
    Pour un premier pain je suis satisfaite.

    Merci beaucoup pour la recette

    Annie

    1. Bonsoir Annie,
      Bravo pour votre premier pain. J’ai vu les photos et il est superbe. Vous devez être fière !
      Mais vous n’avez pas suivi la recette à la lettre si vous n’avez utilisé que du levain chef…. Le pain est quand même une alchimie particulière qui comme pour la pâtisserie demande de la précision.
      Le pain est acide si il y a trop de levain, s’il fait trop chaud ou s’il a levé trop longtemps.
      Je me souviens de mon premier pain fait un jour de canicule. J’avais suivi le même protocole qu’en hiver et mon pain était très acide. Maintenant je le fais lever dans la pièce la plus fraiche de la maison, j’utilise de l’eau fraiche et je laisse lever moins longtemps.
      Je vous encourage donc à recommencer avec le levain rajeuni comme indiqué (tant pis s’il faut en jeter un peu).
      Tenez moi au courant surtout et merci pour ce retour !
      A bientôt

  23. Bon, le bon boulanger du coin me fournit un bon pain au levain et j’avoue que j’ai la flemme de commencer.
    J’ai beaucoup boulangé hors France pendant 3 ans et je fais une pause.
    Je privilégie les desserts et les recettes salées pour l’instant.
    Le jour où j’essaye, je sais où trouver LA bonne recette.
    Merci Valérie pour ces recettes bien expliquées.

    1. Je comprends, tu fais déjà beaucoup de cuisine !
      En plus, le pain maison au petit épeautre est tellement extra, que quand on commence, on ne s’arrête plus !
      Merci et à bientôt

  24. Je fais mon pain sans sel chaque semaine avec cette fantastique farine bise de petit épeautre de la ferme de la Grandchane. Je n’ai pas suffisamment de temps pour commencer mon pain le matin pour le finir le soir. J’utilise de la levure bio fraîche de boulanger et mon pain est un régal .
    Je le fais lever 30 mn a 50 dg ds mon four puis sans ouvrir la porte du four 30 mn a 230 dg et c’est toujours une réussite ! (400 g farine, 280 g d’eau, 21g de levure bio fraiche)

    1. Merci beaucoup Nadiejda pour cette recette de pain. La technique est plus rapide effectivement et cela peut être bien utile.
      Cependant, je préfère le levain que la levure car il est plus interessant au niveau nutritionnel.
      Avec cette farine fabuleuse, surtout celle de Grandchane, le pain doit être gustativement au top, quelle que soit la panification. Et si vous essayez le pain au levain, je serai curieuse avoir votre retour sur la différence de gout.
      Belle journée et à bientôt

  25. Bonjour Valérie,
    Mon boulanger ne fournit pas de levain chef, puis-je le faire seulement avec le levain d’épeautre ? Je possède de la farine d’épeautre semi complète bio, merci pour ta réponse, Colette

    1. Bonjour,
      Je n’ai pas d’expérience avec chose qu’un levain . Il va vous falloir réaliser votre propre levain chef. J’avais prévu de faire des tests pour donner les indications mais vraiment pas eu le temps. Et en général les boulangers sont sympas et donnent ou vendent 50 g de levain. Un autre boulanger peut être ?
      Beau dimanche et à bientôt

  26. Bonsoir ,
    j’ai essayé votre recette de pain au petit épeautre . Il est très bien réussi, bon goût. Seul bémol, le dessus s’est un peu affaissé au milieu. Je viens de faire tremper de l’engrain en suivant votre méthode. Merci

    1. Bonsoir,
      Merci pour ce retour.
      Si le pain s’est affaissé en cuisant, cela peut provenir d’une levée trop longue. Essayez de le laisser lever moins longtemps la prochaine fois.
      J’attends donc votre retour pour le prochain pain et pour le petit épeautre en grain svp !
      Belle soirée et à bientôt

  27. Un grand merci pour cette recette que j’utilise maintenant depuis environ 6 mois avec succès et ce depuis le premier essai. C’était mes premiers pas avec le levain naturel.
    Je fais la plupart du temps un mélange farine petit épeautre intégrale et T 70. Parfois, je mélange petit épeautre et grand épeautre. Ce pain est effectivement délicieux et c’est vrai que nous en mangeons volontiers. Mon mari l’apprécie particulièrement.
    J’utilise aussi le même principe avec du levain de seigle intégral pour faire du pain de seigle (environ 75 pour cent seigle intégral T 130 et 25 pour cent blé T 110) en pétrissant 1 ou 2 minutes de plus. La pâte est moins molle et j’en fait une boule que je cuis en cocotte. Excellent aussi, même si je préfère l’épeautre.

    1. Merci beaucoup Anne pour e retour.
      J’aimerai essayer le pain de seigle même si j’adore le pain au petit épeautre. Vos indications me sont donc très précieuses ! J’utiliserai mon levain de petit épeautre, pourquoi 2 levains ?
      Utilisez-vous les mêmes proportions de farine, levain et eau svp pour le seigle ?
      Merci et à bientôt

      1. Bonjour Valérie. Je ne pourrai pas vous donner des indications très très précises sur mon pain de seigle car j’ai tendance à changer à chaque fois le pourcentage de chaque farine selon mon envie du moment. J’ai fait du levain de seigle, allez savoir pourquoi ! Parce qu’étant débutante, j’ai cru que c’était important, mais je reconnais que ça ne l’est sans doute pas et qu’on peut parfaitement utiliser le levain qu’on veut. Pour la quantité totale de farine et d’eau, je mets la même que dans votre recette, soit 425 g de mélange seigle intégral + blé intégral et 300g d’eau de source. La farine de seigle (Markal) que j’utilise absorbe plus l’eau que celle d’épeautre, du coup je peux plus facilement en faire une boule en la retravaillant sur mon plan avec de la farine de blé. Pour se faire, je me suis inspirée de la vidéo d’une canadienne “La petite Bette” PAIN MAISON COMME À LA BOULANGERIE (sans pétrissage) qu’on trouve ici : https://www.youtube.com/watch?v=NkpEueQA4iQ

        1. Bonsoir Anne,
          Merci beaucoup pour ces infos. C’est top, le pain sans pétrissage. Je vais m’y intéresser de près !
          Belle soirée et à bientôt

  28. Merci pour cette super recette facile et toutes ces informations très intéressantes.
    Vos explications sont très claires et tout le monde se régale avec mon pain au petit épeautre.
    Je suis végétarien et ravi d’avoir découvert les propriétés du petit épeautre 🙂
    Vraiment un grand merci !!!

    1. Ravie Jean-Claude que ce pain vous régale aussi. C’est pour moi, la meilleure recette de pain au monde (rapport gustatif/nutritionnel !)
      Merci pour ce retour et à bientôt

  29. Pour celles, ou ceux, qui rencontreraient des difficultés pour obtenir un peu de levain de leur boulanger, je voudrais préciser qu’il est tout à fait possible de s’en passer.
    J’ai fait mon levain chef avec 25g de farine de petit épeautre complète et 25g d’eau de source, rien de plus. Il m’a fallu quelques essais pour trouver le bon endroit où le faire reposer, mais une fois trouvé, tout s’est très bien passé 🙂
    Pour info, je l’ai mis au “bain-marie” sur ma box internet. Le levain était dans un bocal qui se trouvait lui même dans un bocal rempli d’eau posé sur la box ! (J’ai supposé que la température serait plus homogène et que cela apporterait un peu d’humidité).
    Je ne sais pas si cela a vraiment un intérêt mais, dans mon cas, ça a “fonctionné”.

    Au sujet du pain lui-même, je trouve le mien un peu trop salé, même en reduisant de moitié la proportion de sel. Je pense que je vais faire le prochain sans ajout de sel, par curiosité…

    Merci encore à Valérie et à celles, ou ceux, qui partagent leurs expériences sur ce blog.

    1. Bonsoir Jean-Claude,
      Merci pour cette info géniale pour le levain. Combien de temps laissez-vous le levain au “bain marie” ? Vous ne faites pas de “rafraichis” du coup ? Je dois faire l’expérience du levain pour ma culture personnelle…même si le mien de plus de 2 ans va très bien !
      J’ai réduit aussi la proportion de sel car dans ma recette initiale, la quantité était de 12 grammes. Mais je n’apprécie pas du tout le pain non salé. Tenez moi au courant quand même svp, cela m’intéresse !
      Belle soirée et à bientôt

  30. Bonjour,

    J’ai préparé le recette du pain au petit épeautre et j’en suis très contente, le pain était excellent. Tout le monde s’est régalé !
    C’est juste génial, je peux enfin manger mon pain au petit épeautre.
    Vos informations ont été précieuse car mon problème à toujours été le temps de lever, température et le levain.
    Merci encore et à bientôt.

  31. Bonjour à toutes et à  tous,

    Pour répondre à Valérie, je voudrais rappeler que je ne sais pas si le “truc du bain-marie” a favorisé la naissance de mon levain. En fait, voilà ce qui s’est passé :
    Quand j’ai voulu faire naître mon levain, la première fois depuis longtemps, j’avais mélangé 25g de farine intégrale de petit épeautre avec 25g d’eau de source et une pointe de miel. J’ai mis ce mélange dans un placard ou se trouve la “clarinette” qui distribue l’eau du plancher chauffant de ma maison. Alors que je m’attendais à devoir faire de multiples tentatives, mon levain est né sans problème, à la première !
    J’étais ravi et, après l’avoir rafraichi deux fois, j’ai réalisé mon pain. Cependant J’ai eu problème de quantité et il ne me restait plus  de levain chef. Je me suis dit que ce n’était pas bien important, puisque je pouvais en faire naître un nouveau facilement.
    Entretemps, la météo a évolué et comme la température est montée dehors, la température de l’eau qui circule dans les tuyaux du plancher s’est réduire. Malgré plusieurs tentatives, je n’ai pas réussi à donner naissance à un nouveau levain.
    J’ai donc cherché un autre endroit adapté et, en m’appuyant sur vos conseils, j’ai tenté la box internet.
    Après le premiers essais, je me suis douté que la température de la mienne était insuffisante.
    J’ai donc fait un nouvel essai en posant une boîte en carton, après avoir enlevé le fond et légèrement ouvert le dessus, autour de mon “levain”. Le résultat a été meilleur, mais ne me donnait pas entièrement satisfaction (manque de vitalité).
    Ensuite j’ai tenté le “bain-marie” et cette fois il était parfait.
    Cependant, cette petite entité vivante étant tellement sensible, je ne garantis pas que c’est grâce au “bain-marie”. La température de la pièce à peut-être légèrement évolué, ou son humidité ou un composant dans l’air (parfum, odeur,… ) ou un autre facteur auquel je ne pense pas.
    Je pense qu’il faut faire ses propres expériences pour trouver sa solution.
    Deux petites précisions (utiles, ou pas, je ne sais pas) :
    – J’ai rapidement abandonné la pointe de miel sans que cela ne semble avoir eu de conséquence
    – Lors de mes derniers essais, j’ai laissé tremper, dans l’eau du bain-marie, le papier essuie-tout qui ferme mon bocal pendant une heure ou deux pour apporter plus d’humidité (si je le laissais trop longtemps, j’avais l’impression qu’il “n’arrivait plus à respirer”).

    Voilà, il ne s’agit que de ma propre expérience, la votre sera peut-être totalement différente.
    Je dirai simplement qu’il ne faut pas s’imaginer que donner naissance à son propre levain est très difficile. Selon moi, il faut juste avoir la possibilité et l’envie d’expérimenter.
    Cela peut “fonctionner” au premier essai comme au dixième. Je pense que, dans tous les cas, c’est une expérience interressante et instructive. Sans parler de la satisfaction d’être  le géniteur de son propre levain.
    Bonne panification 🙂

    1. Merci Jean-Claude pour ce retour précis d’expérience. Je vois que votre levain est bien chouchouté.
      Je vais me lancer dans mon propre levain pour le fun !
      Belle soirée et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *