Béchamel rapide et facile, sans grumeaux

Béchamel rapide et sans grume

Découvrez cette méthode pour réussir une béchamel rapide et facile. Cette béchamel est inratable et sans grumeau, c’est garanti !

Je n’ai jamais aimé faire la béchamel, jusqu’à ce que je découvre cette méthode. Si vous ratez votre béchamel, qu’elle n’a pas la bonne consistance ou qu’elle a des grumeaux, alors cette méthode est pour vous ! Il suffit juste d’anticiper un peu.

En faisant la sauce béchamel de cette façon, vous éviterez les grumeaux, vous irez beaucoup plus vite et votre béchamel aura la bonne consistance dans la quantité désirée !

 

Difficulté          2 / 5

Préparation     5 minutes la veille ou plusieurs heures avant

Cuisson            4 à 5 minutes environ

 

Recette de béchamel rapide et facile, sans grumeaux

 

Ingrédients : pour un litre de béchamel

1 litre de lait entier (soit environ 1000 gammes)

60 g beurre

60 g de farine de blé (bio de préférence)

gros sel

1 fouet

Béchamel rapide et sans grumeaux

Ajustez les proportions pour une plus petite quantité de béchamel, en fonction de la quantité de lait.

La formule est : Poids du beurre (et de farine) = poids du lait x 0,06

 

Progression :

Préparation à faire à l’avance

Peser la farine

  • Peser le beurre et le couper en petits morceaux. Le mette dans une petite casserole  et faire chauffer doucement. Quand il est fondu, enlever avec une cuillère la mousse (caséine) qui se forme en surface
  • Ajouter la farine d’un coup, remuer et faire cuire 1 minute

Béchamel rapide et sans grumeaux

  • Mettre le mélange dans un petit récipient, filmer au contact et mettre au frais jusqu’à durcissement (quelques heures ou la veille).

Béchamel rapide et sans grumeaux

Béchamel

  • Découper le mélange beurre-farine bien froid, en petits morceaux.

Béchamel rapide et sans grumeaux

  • Faire bouillir le lait, ajouter le mélange en fouettant vigoureusement sur feu vif. Cuire à feu vif sans cesser de fouetter, jusqu’à ce que la sauce épaississe . En moins de 5 minutes, la béchamel est prête !

Béchamel rapide et sans grumeaux

  • Pour une béchamel bien liquide (pour accompagner des quenelles par exemple) rajouter si besoin du lait jusqu’à la consistance souhaitée. Pour une béchamel plus épaisse, faire bouillir quelques minutes de plus.

Béchamel rapide et sans grumeaux

Astuces pour réussir la béchamel rapide et facile, sans grumeaux

 Si vous oubliez de préparer le mélange beurre-farine à l’avance, mettez-le au congélateur un moment.

Si vous faites régulièrement de la béchamel, faites plus de mélange beurre-farine. Mettez-le au congélateur. Puis, sortez la quantité souhaitée en fonction de la quantité de béchamel à faire. Attention il faudra alors calculer 0,12 fois le poids du lait (12%).

Ne cessez pas de tourner pendant les quelques minutes nécessaires à faire la béchamel, sinon, votre casserole risquerait d’attacher.

 

Pourquoi cette béchamel rapide et facile, sans grumeaux

 Avec cette recette, la béchamel est inratable. Cette méthode est facile et rapide.

Avec elle, pas de grumeaux et une consistance parfaite.

Il suffit juste de peser les ingrédients minutieusement et d’anticiper un peu.

 

Découvrez plus d'astuces, pour recevoir mon guide en cadeau, renseignez votre prénom et votre adresse e-mail, juste en dessous !

16 commentaires sur “Béchamel rapide et facile, sans grumeaux

    1. Bonsoir Janet, moi je trouve cette méthode simple ! Elle permet d’avoir la bonne quantité de sauce béchamel à la bonne consistance en quelques minutes ! Belle soirée

  1. Excellent le truc pour avoir de la préparation d’avance !

    Quand je suis pressé et que je veux éviter de faire chauffer du lait, je rajoute doucement le lait froid au mélange beurre-farine comme on délayait le cacao en poudre, ça produit une pâte qui part de très épais jusqu’à l’épaisseur voulue ! Elle est toujours sans aucun grumeau !!! 🙂

    1. Bonjour Jean Yves, ta remarque est intéressante: tu rajoutes le lait froid sur le mélange beurre farine chaud comme normalement ou bien froid?? Tu trouves que cela va plus vite ? Merci et à bientôt

  2. Oui, je fais cuire le mélange beurre-farine comme tu le fais, et je rajoute tout doucement par petites quantités le lait froid sur la préparation chaude tout en fouettant avec le fouet, à côté du feu pour que cela n’attache pas… Ca commence avec un gros pâton, mais le pâton devient de plus en plus fluide, exactement comme quand on dilue du chocolat Van Houten ou du Nesquik ! 🙂
    Si on est pressé, cela évite l’étape du refroidissement de la préparation et de faire chauffer le lait !
    Maintenant, avec ton astuce, j’ai du mélange d’avance au congélateur, et je procèderai avec le lait chaud, c’est encore plus simple ! 😀

    1. Bonsoir jean Yves. C’est donc la façon traditionnelle pour faire la béchamel. je trouve que cette méthode prend un temps infini et je déteste rester à tourner pour diluer le lait pendant si longtemps ! Avec le lait chaud, c’est fait en quelques minutes ! A bientôt et belle soirée.

  3. Il existe un truc infaillible et plus que simple pour réussir la béchamel. Il suffit de verser du lait froid sur le roux (disons 15 cl), et de fouetter un peu hors du feu. Le roux va se dissoudre instantanément sans faire le moindre grumeau. On verse ensuite le reste du lait et l’on fait épaissir sur le feu en fouettant. Si l’on est pressé, il suffit de faire chauffer au préalable une partie du lait (disons la moitié) et de l’ajouter après la dissolution du roux dans le lait froid. En fait, c’est la technique inverse de la vôtre.

    1. Bonjour Catherine, Merci pour ce partage très interessant. Je vais essayer à la prochaine occasion pour voir si, avec cette méthode, la béchamel est prête aussi rapidement et facilement.
      Belle journée et à bientôt.

  4. Bonsoir Valérie et merci pour votre réponse rapide. Cela fait longtemps que j’ai réglé le problème des grumeaux dans la béchamel, mais j’ai eu envie de lire votre article par curiosité et j’ai bien fait. La prochaine fois, je penserai à ôter la caséine du beurre qui n’est pas bonne pour la santé, et il va falloir que j’apprenne à faire du beurre clarifié. Peut-être aurons-nous prochainement droit à un article à ce sujet ?
    Merci pour vos dossiers sur les graines germées qui m’intéressent beaucoup !
    Catherine.

    1. Bonsoir Catherine,
      Merci pour cette idée d’article. Je m’intéresse justement au ghee et au beurre clarifié en ce moment.
      Dés que je serai suffisamment documentée et aurai tout expérimenté, je ferai un article.
      Belle soirée et à bientôt

  5. Bonsoir Valérie,
    La sauce béchamel est une “sauce doudou”, onctueuse voire régressive…. un vrai bonheur.
    Alors pour les intolérants au lactose, au gluten…. ou pour les pressés, je partage cette recette qui fera bondir les inconditionnels de la “vraie béchamel”.
    Ayez l’esprit (et les papilles) ouvert (es) et tentez celle-ci. Testée et approuvée par des gourmets gourmands. Prenez de la purée d’amande blanche de qualité (bio, Jean Hervé), délayez avec du “lait” d’amande (fait maison, rapide et bien meilleur car sans additif, ni conservateur) jusqu’à la consistance désirée (onctueuse). Chauffez à feu doux en remuant. Ajoutez : noix de muscade, piment d’espelette, sel (rose, gris… Le choix est vaste), bref tout ce que vous aimez dans une béchamel. C’est prêt et c’est bluffant (dixit ma moitié) c’est sans grumeaux… sans caséine….et avec de la texture, du goût et de la légèreté à la digestion.
    Mélangez à une fondue de poireaux, oignons jaunes et rouges : un régal !
    Essayez, vous verrez….
    Bonne soirée et merci pour vos suggestions concernant la vraie béchamel.
    Pascale

    1. Bonsoir Pascale,
      Merci ! Ça m’intéresse beaucoup. Je cherche des alternatives à la béchamel mais pas vraiment trouvé pour certaines recettes, dont les quenelles et les gnocchis à la parisienne ! Je vais essayer la sauce avec du bouillon de poulet et aussi la votre. J’utilise très souvent la purée d’amande au lieu de crème dans des gratins ou des soupes.
      Quel est l’interêt de délayer avec du lait d’amande svp ? Juste de l’eau ne suffirait pas ?
      J’ai peur que cette sauce ne soit pas très épaisse ou alors, il faudra énormément de purée d’amande ?
      Belle soirée et à bientôt

  6. Bonsoir Valérie,
    En fait, il me restait du “lait” d’amande… Car fait maison, il ne se garde que 3 jours environ, même si je le conserve dans un récipient sous-vide. Ça fonctionne tout aussi bien avec de l’eau.
    La texture est vraiment bien onctueuse et épaisse. L’avantage aussi est qu’elle ne se sépare pas à la cuisson. (on a tous connus, à nos début en cuisine, les endives au jambon à la béchamel… un peu aqueuse, car les endives dégorgent parfois à la cuisson. Bon. sauf si la cuisson est top comme vous savez faire…..)
    D’ailleurs, j’avais un reste de ma fondue de poireaux… je l’ai réchauffé dans une casserole et j’ai même dû ajouter un peu d’eau car la sauce était trop épaisse, c’est dire.
    Pour réaliser ma sauce, je n’ai utilisé que 3 c. à soupe de purée d’amande.
    Bon, petite astuce supplémentaire : si un jour, vous avez grand besoin de crème liquide, et… Oh mince, n’a pu… Grrr…. (là, pour le coup, on a tous connu ce grand moment de solitude) et bien, tadam… Il suffit de grandement diluer de la purée d’amande avec de l’eau (car, bien sûr, vous êtes aussi à cours de “lait” d’amande… reGrrr….) Ni vu, ni connu, ça fonctionne aussi et comme l’alternative à la béchamel, on ne le perçoit pas au goût !!!
    Chouette, non ?!?!!!
    Bonne soirée, et bons essais.
    Pascale

    1. Bonsoir Pascale,
      Merci pour ces informations.
      Je remplace déjà la crème fraiche par la purée d’amande car j’en ai toujours d’avance (ce qui n’est pas le cas de la crème ni du lait de vache!)
      Vous ne mettez pas de farine ni autre liant que la purée d’amande pour faire votre sauce ?
      Merci et à bientôt

  7. Bonsoir Valérie,
    Et bien non, je n’ajoute rien de plus…. Bien assaisonnée, la sauce est top..
    Petite anecdote à propos du côté régressif de cette vraie béchamel : j’avais 15 ans et j’avais toujours faim… Alors le dimanche après-midi, plutôt que de faire une tartine /beurre /chocolat…. et bien, je me préparais une petite casserole de béchamel avec une 1/2 baguette de pain : ça remplissait bien !
    Ma recette super facile de l’époque, je vous la donne (vous avez peut-être des ados affamés à la maison)
    Je mettais un bon morceau de beurre dans ma casserole, je laissais fondre. Pendant ce temps, je mélangeais quelques cuillères à soupe de farine + sel + poivre + noix de muscade avec du lait. Je délayais à froid au fouet doucettement. Une fois mon beurre à point (noisette) , je versais alors mon mélange d’un coup et je délayais au fouet jusqu’à épaississement. Et là : bonheur total ! Souvenir, souvenir….
    Bonne soirée
    Pascale.

  8. En lisant les premiers commentaires, je vous confirme que les 2 méthodes marchent (lait chaud sur roux froid et vie-versa) car c’est l’écart thermique qui permet d’éviter les grumeaux. Mais c’est bien de connaître les 2 solutions car si le roux a refroidi pour raison, on peut appliquer la 2e méthode au lieu de réchauffer le roux. Car sachez que plus le roux st cuit et moins la sauce épaissira. Il est scientifiquement prouvé qu’un roux brun relâche plus et a besoin d’un petit plus de farine qu’un roux blanc (moins cuit).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *